Nouvelle-Calédonie : l’improbable retour du haussaire Jean-Jacques Brot

    jeudi 9 octobre 2014

    L’ancien haut-commissaire Jean-Jacques Brot pourrait revenir en Nouvelle-Calédonie d’ici peu, selon des proches. Le 21 octobre, l’affaire qui l’oppose à Gilbert Tyuienon touchera la barre du tribunal de Nouméa. Que viendrait-il faire sur le Caillou ?

    Jean-Jacques Brot ne voulait pas « cautionner le largage annoncé de la Nouvelle-Calédonie par l’État ». Trois mois après sa démission scénarisée, aucune explication n’a été publiquement donnée de sa part. Est-ce une raison suffisante pour revenir se justifier ? Dans les milieux autorisés, l’annonce du probable retour de l’ancien haut-commissaire fait parler. Beaucoup parler. « Jean-Jacques Brot ? Oui, il devait revenir début octobre, mais il est retenu en Métropole », concède un proche. Depuis le 15 septembre et jusqu’au 17 octobre, un procès pour homicide involontaire, qui fait suite au décès de 29 personnes dans la catastrophe Xynthia de février 2010, se déroule aux Sables-d’Olonne. L’ancien haut-commissaire, qui était alors préfet de Vendée depuis 14 jours au moment des faits, est cité comme témoin dans cette affaire. « À l’issue de ce procès, il doit revenir en Calédonie, c’est ce qu’il m’a dit », affirme une autre source. Si toutes ces affaires personnelles ont déjà quitté la bâtisse du haut-commissariat, la raison de sa venue est source de toutes les suppositions. Se lancerait-il dans la politique ? « La classe politique calédonienne se cherche une personnalité, elle l’a peut-être trouvée en la personne du haussaire », concédait dernièrement un membre du gouvernement. Durant trois années de sa vie, le bouillonnant énarque était chargé par Jacques Chirac, alors président, d’établir des fiches détaillées sur toutes les élections locales françaises.  
    Un poste de conseiller dans le privé pourrait-il l’intéresser ? « Pas impossible », répond un ancien membre de son entourage, qui préfère ne pas s’avancer. Toujours est-il que Jean-Jacques Brot a au moins un rendez-vous prévu en Calédonie. Le 21 octobre se tiendra l’audience relais du procès en diffamation qui l’oppose à Gilbert Tyuienon. Ce dernier lui a adressé le 15 mai dernier une citation à comparaître pour répondre de propos tenus le 21 février sur Radio Djiido, le 28 février sur RRB et le 16 février lors d’échanges de courriels avec le chef de service des relations extérieures du gouvernement, François Bockel. Néanmoins, la présence de l’ancien haussaire n’est pas indispensable lors de cette audience relais, qui sera sans doute renvoyée. Stoppés net par un énième coup d’éclat lors de la visite de la ministre des Outre-mer, les dix-sept mois d’activité de Jean-Jacques Brot ont marqué les esprits. Pas forcément les dossiers, mais qu’importe. Aujourd’hui, l’énarque à la langue bien pendue bénéficie toujours d’un capital sympathie politique et populaire. Sur les réseaux sociaux, « sa » page est appréciée par 6 889 internautes, qui n’attendent qu’une seule chose : son retour en Calédonie.

    Les Nouvelles calédoniennes

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete