Nouvelle-Calédonie : l’UC (indépendantiste) veut une médiation de l’ONU

jeudi 16 octobre 2014

Le parti indépendantiste Union Calédonienne a souhaité jeudi qu’une médiation des Nations-Unies accompagne la France dans la décolonisation de la Nouvelle-Calédonie, où un référendum d’autodétermination doit avoir lieu au plus tard en 2018, ont annoncé ses responsables. « Cette médiation est surtout sollicitée pour sortir des difficultés que nous rencontrons sur le corps électoral », a déclaré à la presse Gilbert Tyuienon, vice-président de l’UC et membre du gouvernement local. La semaine dernière, des responsables de l’UC se sont exprimés devant la commission de décolonisation de l’ONU à New-York puis se sont rendus à Paris où ils ont notamment été reçus à Matignon et à l’Élysée. « Le président François Hollande a accueilli cette proposition de manière assez encourageante puisqu’il a demandé à ses collaborateurs de regarder comment cette médiation pourrait être mise en œuvre », a déclaré M.Tyuienon.

L’UC, l’un des deux principaux partis indépendantistes kanaks de Nouvelle-Calédonie, a boycotté début octobre le comité des signataires de l’accord de Nouméa (1998) à Matignon, mettant en cause l’attitude de l’État dans l’établissement des listes électorales. Le droit de vote au référendum sur l’indépendance, prévu d’ici 2018, est soumis à des restrictions mais l’interprétation des textes soulève la polémique. « L’ONU est le gendarme international pour veiller à ce que les peuples colonisés accèdent à la souveraineté de manière équitable et sûre », a également indiqué Gilbert Tyuienon, souhaitant bénéficier de « l’expertise » des Nations-Unies. Les dirigeants de l’UC ont également interpellé l’État pour qu’il « soit clair sur ses intérêts dans le Pacifique« . Les indépendantistes et la droite non indépendantiste, majoritaire, sont en proie à de profondes divisions internes, qui entravent les discussions sur l’avenir politique de Nouvelle-Calédonie. C’est dans ce contexte que François Hollande effectuera mi-novembre une visite dans l’archipel, après s’être rendu au G20 en Australie.

AFP

sandrine lecomte

    Edition abonnés
    Le vote

    Une proposition de loi du Pays, susceptible d'être prochainement adoptée, rendra plus accessible la stérilisation des animaux. Et vous, qu’en pensez-vous ?

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete