Habillage fond de site

Nouvelle Calédonie. Le « non » à l’indépendance

dimanche 4 novembre 2018

 

Vingt ans après les accords de Nouméa, les électeurs de Nouvelle-Calédonie se sont prononcés dimanche contre l'indépendance de ce territoire français depuis 1853, un résultat sans surprise mais en deçà des attentes des loyalistes qu'Emmanuel Macron a salué comme "une marque de confiance" en la République. /Photo d'archives/REUTERS/Jorge Dan Lopez

Vingt ans après les accords de Nouméa, les électeurs de Nouvelle-Calédonie se sont prononcés dimanche contre l’indépendance de ce territoire français depuis 1853, un résultat sans surprise mais en deçà des attentes des loyalistes qu’Emmanuel Macron a salué comme « une marque de confiance » en la République. /Photo d’archives/REUTERS/Jorge Dan Lopez

Vingt ans après les accords de Nouméa, les électeurs de Nouvelle-Calédonie se sont prononcés dimanche contre l’indépendance de ce territoire français depuis 1853, un résultat sans surprise mais en deçà des attentes des loyalistes qu’Emmanuel Macron a salué comme « une marque de confiance » en la République.

Selon les résultats définitifs communiqués par le Haut-commissariat de la République, le « non » l’emporte à 56,4% contre 43,6% pour le « oui ». La participation, massive dans les 284 bureaux de vote, atteint 80,63%.

Ce référendum d’autodétermination – qui s’est déroulé sans violences à l’exception d’incidents à Nouméa où des véhicules ont été incendiés ou caillassés – marque un tournant dans le processus de décolonisation engagé il y a 30 ans.

« Je dois d’abord dire l’immense fierté que nous ayons passé ensemble cette étape historique, je veux aussi dire la fierté pour le chef de l’Etat que la majorité des Calédoniens ait choisi la France : c’est pour nous une marque de confiance dans la République française, dans son avenir et dans ses valeurs », a déclaré Emmanuel Macron lors d’une allocution télévisée.

« En ce jour, le seul vaincu est la tentation du mépris, de la division, de la violence, de la peur, le seul vainqueur c’est le processus en faveur de la paix qui porte la Nouvelle-Calédonie depuis trente ans », a-t-il souligné.

Reuters

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete