Habillage fond de site

NOUVELLE-CALÉDONIE – Réseau de transport unique

mercredi 7 août 2019

(© DR)

(© DR)

“On est à J-67, le compte à rebours a commencé”, s’est félicité Marc Zeisel, hier, lors de la conférence de presse annonçant le lancement de Tanéo. Dans quelques semaines, le réseau unique de transport de l’agglomération, qui comprend le Néobus, remplacera Karuïa et Carsud. Un nouveau fonctionnement à appréhender. Fini les tickets de bus, place au pass.

 

“Un jour important”

 

Marc Zeisel, président du SMTU, Syndicat mixte des transports urbains, n’était pas peu fier d’annoncer enfin le lancement du réseau Tanéo et donc du Néobus, après de longues années d’attente. “C’est un jour important, on est un peu ému. Après tous ces travaux, tous ces efforts, c’est le lancement officiel du nouveau réseau avec la partie phare, le Néobus. Le 12 octobre, c’est le grand plongeon pour tout le monde.”

Avec un peu de retard par rapport à la date initialement prévue, le 1er septembre. “On a eu des petits soucis de billettique, explique Christophe Lefèvre, directeur du SMTU, et c’était plus simple de démarrer en période de vacances.”

 

Un réseau, trois zones, deux tarifs

 

Tanéo est divisé en trois zones. La A va de Nouméa à la Zac Panda. La B poursuit de Dumbéa Rivière à la Tontouta et la C couvre le Mont-Dore de Pont-des-Français jusqu’à Plum. Deux tarifs sont appliqués, un quand on voyage sur une zone et l’autre sur deux zones. Sachant que la correspondance est gratuite pendant une heure.

 

Un pass rechargeable

 

Le pass Tanéo est le titre de transport unique qui permet de voyager sur le réseau. Sa particularité ? “Il fonctionne comme une sorte de porte-monnaie électronique”, précise le directeur du SMTU. Il n’y a pas d’abonnement à payer en début de mois, l’usager recharge du montant qu’il souhaite. Un avantage pour ceux qui prennent leur ticket à l’unité. “On a voulu que les personnes qui rencontrent des difficultés à avancer de l’argent, qui ne peuvent pas souscrire à un abonnement, puissent bénéficier des mêmes avantages que si elles avaient un pass. Au bout d’un moment, automatiquement, quand le voyageur aura atteint le plafond, cela deviendra gratuit pour lui aussi.”

 

Un voyage standard à 225 francs

 

Certes, le coût standard d’un voyage sur le réseau Tanéo va coûter plus cher que sur Karuïa (190 francs en point de vente et 210 francs à bord) et Carsud (200 francs pour une zone et 280 francs pour deux). Il en coûtera 225 francs à un voyageur qui se déplace sur une zone et 305 francs sur deux.

“Avant, il y avait deux réseaux et on payait deux fois, développe Marc Zeisel, là, on ne va payer qu’une seule fois. Le service proposé n’est plus du tout le même, et les tarifs des compagnies n’avaient pas bougé depuis dix ans.”

 

Un plafond qui ouvre sur la gratuité

 

C’est le grand changement : la notion de plafond tarifaire diffère selon les pass. Une fois que le voyageur l’atteint, il peut se déplacer gratuitement sur l’ensemble du réseau. “Par exemple, pour les jeunes boursiers, au bout de huit trajets, ça devient gratuit. Il suffit d’une semaine de cours”, note Marc Zeisel. Ce plafond a été instauré afin d’inciter les usagers à utiliser régulièrement Tanéo. “Pour bénéficier de la gratuité, il faut souvent prendre le réseau, commente Christophe Lefèvre. Notre volonté est de développer l’usage des transports en commun en les rendant attractifs.”

 

22 000 personnes déjà inscrites

 

22 000 personnes ont déjà demandé un pass. Il leur sera distribué le lundi 16 septembre dans les agences de Moselle, Desmazures et Koutio. Les inscriptions ont été arrêtées le temps de les produire. Elles reprendront le même jour, soit le 16 septembre.

 

Où recharger ?

 

Pour se procurer son pass, il faut se rendre en agence (Moselle, Desmazures et Koutio), ou sur le site Internet www.taneo.nc. Pour le créditer, outre les agences, il existe des magasins partenaires, des bornes automatiques, le site Internet, et bientôt une application, en septembre.

 

Le réseau présenté aux habitants

 

À quelques semaines de la mise en service du réseau Tanéo, le SMTU a encore un important travail de pédagogie à réaliser auprès des Calédoniens. Jusqu’au 12 octobre, les représentants du Syndicat mixte des transports urbains vont donc se rendre à la rencontre de la population dans les communes du Grand Nouméa. Le premier rendez-vous important, c’est le mercredi 18 septembre, dans le cadre de la Journée des transports en commun, organisée chaque année place de la Marne, à Nouméa. Suivront des journées d’information à Païta le 21 septembre, au Mont-Dore le 28 septembre, et à Dumbéa le 5 octobre.

 

Une semaine de gratuité

 

Mais, surtout, l’ensemble du réseau sera gratuit du samedi 12 au samedi 19 octobre. L’idée est d’inciter le maximum de Grands Nouméens à découvrir et à tester le fonctionnement des nouveaux équipements et les nouvelles lignes. Exemple ? “Sur Nouméa, il y en a une qui part de Nouville et qui va jusqu’à Kaméré”, annonce Christophe Lefèvre, directeur du SMTU. Une ligne express Tontouta/ Nouméa et qui passe par Ducos est également lancée, ainsi qu’une ligne express Mont-Dore Sud/Nouméa. “Cette semaine de gratuité sera couplée de temps d’information et d’animations au centre-ville de Nouméa, indique Marc Zeisel, président du SMTU, avant l’inauguration officielle le 19 octobre, qui sera suivie par un grand concert gratuit.”

 

Les Nouvelles calédoniennes

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous qu’un Tahitien peut enfin s’imposer à domicile cette année à la Tahiti Pro Teahupo'o ? Si oui, lequel ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete