Habillage fond de site

NOUVELLE CALÉDONIE – La saison cyclonique débutera dans dix jours

vendredi 21 octobre 2016

saison cyclonique

L’élagage en période cyclonique est l’une des priorités. (© LNC)

 

Sur la route, les automobilistes peuvent, depuis plusieurs semaines déjà, voir les élagueurs suspendus à des arbres à proximité des lignes électriques. EEC (distributeur d’électricité, NDLR), justement, s’est déjà livré voilà un mois à un grand exercice de crise afin d’améliorer sa réponse en cas de tempête.

Pour réduire ces incidents électriques aussi, la compagnie invite les Calédoniens à prendre des mesures d’élagage des arbres et végétaux autour du réseau.
Les signes, au final, ne trompent pas. La Nouvelle-Calédonie entrera le 1er novembre dans la saison cyclonique, synonyme de risque de dépressions tropicales et des fameux cyclones. Une période redoutée, même si depuis plusieurs années le Caillou a été épargné par ce phénomène.
 

 

Angoisse de 48 heures

 

Le dernier épisode dévastateur date de 2011 avec le passage de Vania. “Ceux qui souhaitent voir ça risquent de déchanter”, raconte Luc qui, comme tous les Calédoniens présents cette année a vécu la fureur de dame Nature. Il rentrait de l’aéroport de La Tontouta fermé en plein cyclone. “J’ai vu des arbres passer à travers la route, le paysage se métamorphose, tout s’assombrit.”

Pour ce Calédonien, le phénomène rime plus avec angoisse que spectacle grandiose. “L’angoisse, c’est d’attendre d’avoir des nouvelles des copains de Lifou. De savoir si la maison qu’on est en train de construire va tenir. C’est 48 heures à attendre et à espérer que tout se passe bien. Il faut s’organiser et ranger ses affaires dans des sacs hermétiques, mettre du scotch sur ses fenêtres ou encore placer en hauteur les objets électroniques. Le plus troublant, c’est ce calme dont on doit faire preuve, en contraste total avec la nature déchaînée à l’extérieur.”
Le risque existe chaque année. De là à imaginer que le désastre s’abattra ici cette saison ? Difficile d’être catégorique. Toujours est-il que d’après les prévisions de l’office météo australien, onze cyclones ou plus devraient frapper le pays.

La faute à El Niño. Ou plutôt à son absence. La présence d’un phénomène fort éloigne les tempêtes de la zone occidentale du Pacifique.
Les autorités en sont bien conscientes. Depuis 2015, une nouvelle organisation a vu le jour du fait du transfert de compétence et dans un souci d’efficacité.
La gestion d’un cyclone se déroule en quatre phases, allant de la pré-alerte au vu des informations communiquées par Météo-France jusqu’à la phase de sauvegarde.

 

Un dispositif rodé

 

“C’est un système bien connu des Calédoniens, qui ne pose pas de problèmes majeurs”, indique Olivier Ciry de la direction de la sécurité civile. “L’autre point important est que, contrairement à d’autres risques, la population sait se préparer face aux cyclones. La Nouvelle-Calédonie essuie chaque année des dépressions tropicales.”  Toujours est-il que les mesures de précaution doivent être respectées.

Côté organisation des secours, là aussi, le dispositif est rodé. À présent, le centre de la sécurité civile est doté de plusieurs moyens de communication. “Tous les acteurs restent au centre de commandement pour coordonner les actions”, détaille régulièrement dans nos colonnes le lieutenant Christophe Baumann, chef du service des opérations et de la gestion des crises de la sécurité civile.

C’est bien évidemment Météo-France sur qui repose la lourde responsabilité de lancer l’alerte. Une chance que le radar de la station de Nouméa soit à présent en état de marche. Le mois dernier, un feu, vraisemblablement parti d’un composant de l’élément, avait ravagé un outil extrêmement précieux. Ce radar, destiné à observer en temps réel l’évolution des phénomènes météorologiques, a été réparé la semaine dernière. De quoi envisager plus sereinement les semaines à venir.   

LNC

1
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete