Nouvelle-Calédonie : « Sur 24 espèces endémiques, 18 sont en danger »

mardi 21 octobre 2014

Fabrice Cugny, directeur de la Société calédonienne d’ornithologie, est inquiet pour les oiseaux du Caillou. Des moyens d’action ont été imaginés lors d’une réunion avec l’association Birdlife de la zone Pacifique, qui vient d’être organisé à Farino. Dans l’interview qu’il a accordé aux Nouvelles calédoniennes, il explique qu’en Calédonie, à ce jour, « sur les vingt-quatre espèces endémiques, dix-huit sont en danger ». « Trois des quatre espèces en véritable danger n’ont plus été observées depuis de nombreuses années. Il s’agit du grand râle, de l’égothèle calédonien et du lori à diadème. En ce qui concerne la quatrième espèce, le méliphage noir, il en reste quelques individus installés dans le Sud, vers la rivière Bleue. » Fabrice Cugny rappelle que les oiseaux participent activement à la vie de la nature en disséminant les graines de la reproduction. « Ils sont utiles pour la pollinisation des fleurs et sont très intéressants en tant qu’insecticide pour la destruction de pucerons », explique-t-il.

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete