Nouvelle-Calédonie : un pêcheur se retrouve nez à nez avec un grand blanc

vendredi 3 octobre 2014

Jeudi après-midi, un chasseur sous-marin confirmé s’est retrouvé nez à nez avec un requin de belle taille, a priori un grand blanc, près du récif M’ba, au sud de la Grande Terre. Une belle frayeur qui se termine par une magnifique photo.
Sur la page Facebook Spearfishing NC, dédiée à la chasse sous-marine en Nouvelle-Calédonie, « La » photo fait sensation. Une bête de près de 4 mètres. Imposante, magistrale, magnifique. Rémi et Mohanis étaient dans l’eau. « Il est venu me renifler alors que j’avais une loche saumonée dans les mains, ça fait très très bizarre… raconte Rémi. Je l’ai vu à la remontée, il m’est venu droit dessus, je n’avais plus rien pour me défendre je venais de tirer une saumonée à trou. J’ai réussi à arriver jusqu’à la plate et à me cacher derrière, il est venu à un mètre de moi et j’ai réussi à attraper mon deuxième fusil et à retourner au bateau avec lui qui me suivait toujours. Il nous a fallu beaucoup de courage à mon pote et moi pour nous remettre à l’eau et récupérer le fusil que j’avais laissé au fond… »
Et niveau sensations ? « J’ai bien flippé parce que je ne m’y attendais vraiment pas. C’était une zone où jamais je n’aurais pu imaginer croiser un tel requin, je plonge souvent à l’extérieur, dans les passes, aux abords des DCP (dispositif de concentration de poissons) et c’est plutôt sur ce genre de spots que j’imaginais en croiser un un jour. Pas dans le lagon à 6 km du bord et dans 12 mètres d’eau. »
 
Le carcharodon carcharias, alias requin blanc, est une espèce menacée qui vit principalement près des côtes, sur les plateaux continentaux et autour des îles. Philippe Tirard, chercheur à l’IRD (Institut de recherche pour le développement) parle d’un « requin nomade très mobile », doté d’une « excellente vue », capable de « détecter une goutte de sang dans environ 4,6 millions de litres d’eau. Il examine pratiquement tous les objets flottant sur l’eau, que ce soit des bateaux, des planches de surf, ou des détritus. En raison de sa curiosité à l’égard des objets et des activités qui l’intriguent, il se trouve souvent à la surface en contact avec les humains ». Selon le scientifique, les embarcations peuvent être attaquées « en particulier s’il existe un stimulus d’alimentation à proximité, comme des poissons pris à la ligne ».

Les Nouvelles calédoniennes

mireille MARTINOD 2014-10-06 03:24:00
ouaouh!
monique.,jean 2014-10-06 03:23:00
Nouvelles de requin blanc dans le lagon
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete