Une nouvelle ligne de vêtements voit le jour

    jeudi 6 juillet 2017

    Island life tahiti

    Vanaa Hoanui est le créateur de la nouvelle marque de vêtements locale Island Life. Sa boutique située passage Cardella,
    au 1er étage de l’immeuble Leoca, a ouvert ses portes mardi matin. (© Photo : Pauline Lefebvre)


    Vanaa Hoanui, multimédaillé de jiu-jitsu et auto-entrepreneur de 27 ans, lance Island Life, une marque de vêtements locale, et ouvre les portes de sa toute nouvelle boutique. Originaire de Faa’a, le jeune athlète infographiste s’est fixé un objectif : exporter, à travers ses vêtements, les valeurs et le savoir-vivre du fenua dans le monde. Après avoir contourné le magasin Leonidas du passage Cardella, et monté les quelques marches de l’immeuble Leoca, la deuxième porte à gauche, nous invite dans un univers singulier et original : un véritable concept store à l’américaine. L’inauguration du magasin a eu lieu lundi, avec la famille et les amis. Depuis mardi, sa boutique est ouverte au grand public. Zoom sur les créations inédites du talentueux sportif-designeur.

     

    Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans le textile ?
    J’ai fait des études d’architecte d’intérieur en métropole. J’ai eu la chance de rencontrer un professeur qui avait déjà enseigné en Polynésie, il a donc pu m’aiguiller dans mes projets et me comprendre. Il connaissait ma culture d’origine et m’a conseillé de me diversifier dans le domaine du design. Ce que j’ai fait.
    Je me suis intéressé à l’infographie. Mon oncle a une société d’impression depuis que je suis tout petit. J’ai toujours baigné dans cet univers-là.

    En 2013, j’ai créé une marque de kimonos pour la pratique du jiu-jitsu, Akamai Fight Wear. Aujourd’hui, elle rivalise avec les plus grandes marques mondiales et sponsorise deux très grands athlètes.
    Suite à cette expérience, j’ai décidé, deux ans plus tard, de créer une marque de vêtements 100% locale, d’où le nom de ma marque Island Life: la vie des îles.
     

    Islandlife tahiti

    Les tee-shirts sont imprimés à Tahiti et sont voués à l’exportation des valeurs du fenua dans le monde. (© Photo : Pauline Lefebvre)

    Parlez-nous un peu de vos produits. D’où vous est venue l’idée de la marque ?
    Tout est fait par moi, tout sort de mon imagination : que ce soit le design des tee-shirts, le logo, ou encore le “look de mon store”. J’ai essayé de retranscrire tout ce qui se passe dans ma tête (rires).
    Les tee-shirts sont importés, mais ils sont imprimés à Tahiti.
    Ma priorité est de faire valoir la qualité, c’est pour cela que je commande des matériaux de qualité supérieure.
    Le prix moyen d’un tee-shirt est à peu près 3 500 F.

    C’est un style très américain, car je me suis inspiré de nombreuses entreprises d’amis aux États-Unis et dans le monde. J’espère que mes produits vont s’exporter.
    Mon but est de propager le style de vie qui est propre au fenua. J’essaie de faire passer un message fort : Always says ia ora na, rattaché à l’un de mes tee-shirts (voir photo). Dire bonjour aux gens et laisser passer les gens sur le passage piéton sans que personne ne râle sont des aspects de la island life.

    Parfois, je me demande où est passé le Tahiti d’antan, celui où tout le monde était aimable et poli.
    J’espère inspirer la jeunesse à suivre une lifestyle plus respectueuse. Je compte également diversifier ma gamme de produits, des casquettes sont déjà en cours de fabrication.

    Comment avez-vous imaginé votre boutique ?
    J’ai essayé de retranscrire au mieux, la vision de mon shop idéal en mettant en valeur le bois, cette matière brute que j’apprécie tant.
    Je n’ai pas dessiné de plan, petit à petit chaque chose est arrivée au bon moment, il fallait juste être patient.

    Au début de cette aventure, je vendais mes produits sur Facebook. Puis, je suis passé par une agence pour trouver ce local, qui était une ancienne bijouterie. Avec l’aide de mes amis et de mon père, nous avons tout transformé. Tout a été fait par nos soins, même le comptoir. Et nous sommes en train de fabriquer un bar en bois de manguier, une vraie merveille. C’est aussi un endroit où les gens pourront venir s’attabler, faire une pause déjeuner.
    J’ai envie que ma boutique devienne un véritable lieu de détente. Lorsque mes amis viennent dans mon magasin, ils peuvent aussi avoir un coin où se reposer.

    Avez-vous de futurs projets ?
    Mon objectif premier a été d’avoir un pied-à-terre en ville. Toutefois, mon but final est d’avoir mon entrepôt, au début de l’année prochaine. Ce sera la continuité d’un concept que j’ai en tête. Je conçois un entrepôt où des groupes de musique pourront venir jouer, je pourrais y organiser des soirées privées, y installer une rampe de skate. Ce projet est l’aboutissement d’une expérience professionnelle. Mais il reste encore beaucoup de choses à faire.

    Je suis déjà dans la préparation d’échantillons adaptés aux rameurs, avec du polyester. Je suis toujours à la recherche de l’innovation. J’ai un slogan favori en anglais : “Innovation is strategy”. À 80%, la stratégie de mon concept est l’innovation. 

     

    P.L.

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete