Une nouvelle pompe pour le forage Queyranne à Mahina

    mercredi 15 février 2017

    forage mahina pompe

    Les équipes ont littéralement disparu sous l’impressionnante gerbe d’eau lors du démontage de l’ancienne pompe. (© Jean-Luc Massinon)

     

    Une nouvelle pompe, plus économe, a été installée, hier matin, au forage Queyranne, à Mahina. La commune va économiser près d’un million de francs par mois d’électricité. Sur le captage des 1 000 Sources, les améliorations sur le réseau permettent à nouveau le remplissage des bassins.

     

    L’opération aura été longue et délicate, mais le forage Queyranne (du nom du ministre qui l’a inauguré) a une toute nouvelle pompe depuis hier matin.

    L’ancienne avait plus de dix ans, mais surtout, elle était surdimensionnée par rapport au besoin. Résultat, la facture d’électricité était lourde.

    La mairie a donc pris la décision d’investir dans une nouvelle pompe plus économe. Et si l’équipement neuf coûte malgré tout 3 millions de francs (subventionnés par la dotation d’équipement des territoires ruraux), il va permettre à la commune de faire près d’un million de francs d’économie par mois !

    La pompe qui a été retirée n’est pas perdue, puisqu’elle viendra en secours en cas de panne. Mahina dispose de deux autres forages, à Atima et Amoe. 

    Assistées par une grue mobile, et sous le contrôle de la régie de l’eau, les équipes d’Ocea ont eu fort à faire pour sortir l’ancienne pompe du forage, situé à l’arrière du dispensaire.

    Heureusement, celle-ci n’était plongée qu’à une vingtaine de mètres. Et c’est en un seul morceau que tout le dispositif a été extrait de la conduite de forage (profond de 80 mètres).

    Après avoir retiré la tête de forage, le bras de la grue, détendue de toute sa hauteur, a lentement soulevé l’équipement jusqu’à mettre à jour la pompe.

    L’ensemble affichait, sur les appareils de contrôle de la grue, près de deux tonnes. La pompe et ses câblages ne font que 400 kilos, le reste étant la conduite remplie d’eau.

    Les gros bras sont alors intervenus pour dévisser la pompe de la conduite. Et c’est dans une gerbe d’eau extraordinaire, mouillant tout le monde au passage, que le tube et la pompe se sont désolidarisés.

    L’opération inverse a été menée avec autant de précaution pour installer la nouvelle pompe toute rutilante. Vers 16 heures, l’alimentation des vallées de Ahonu et Tuauru devait être rétablie.

     

    J.-L.M.

     

    Pour Vatea Escande, directeur de la régie de l’eau, la nouvelle pompe est “plus moderne et plus économe”

    vatea escande

    (© Jean-Luc Massinon)

     

    Après une année assez catastrophique, avec de nombreuses casses et fuites sur le réseau vieillissant de la commune, des perturbations incessantes sur Mahinarama, l’espoir renaît en 2017 avec des investissements importants. Le changement de la pompe Queyranne est un signe fort, comme le confirme Vatea Escande, directeur de la régie de l’eau à Mahina.

    “La pompe de forage datait de plus de dix ans. On la remplace par une nouvelle qui est plus adaptée au débit et à la consommation actuelle. Cette pompe est plus moderne et plus économe, mais surtout, la pompe en service était surdimensionnée. La nouvelle pompe nous permettra d’économiser près d’un million de francs par mois sur nos factures d’électricité.”

    Les nouvelles sont également très bonnes pour les résidents de Mahinarama. Les trois réservoirs sont à nouveau remplis. Pourtant, le dédoublement de la canalisation n’est pas encore en service. La pause de réducteurs de pression en aval et des améliorations sur la conduite du sentier des 1 000 Sources ont permis d’améliorer le débit.

    “Nous avons renforcé une conduite sensible qui risquait de casser par le fait d’augmenter le débit. Cette conduite plus résistante sera raccordée à l’existant mardi prochain au matin. Nous n’aurons peut-être même pas besoin de couper l’alimentation dans la zone, mais les résidents sont prévenus”, explique Vatea Escande.

    La connexion du dédoublement de la canalisation au niveau du forage interviendra dans la foulée. Le débit de 10 à 11 litres par seconde sera alors renforcé de 2 à 3 litres secondes supplémentaires. Comme aujourd’hui, les trois réservoirs devraient désormais rester pleins, et déborderont même. Le surplus sera dirigé vers Supermahina, ce qui permettra également de réduire les coûts de relevage de l’eau vers ce lotissement voisin.

    Le directeur de la régie avoue voir le bout du tunnel : “C’était un long tunnel que nous venons de franchir. Nous avions promis aux résidents l’arrêt des coupures en mai, avec un peu de chance, ce sera plus tôt.”

     

    Capture d’écran 2017-02-15 à 09.28.33

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Votez pour votre candidate préférée à Miss Tahiti 2017 :

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete