Nucléaire- Création de la 23e section de l’Association 193 à Makemo

    lundi 25 janvier 2016

    Une délégation de l’Association 193 s’est déplacée à Makemo, où elle a tenu une réunion vendredi dernier.  La création d’une section de Makemo et la récolte de signatures pour une pétition portant sur la demande d’organisation d’un référendum local sont les raisons de la venue de cette délégation. La section est créée. Elle sera présidée par Rodolphe Tahutini.

    Arrivés jeudi dernier, le frère Maxime Chan et Areva Cadousteau, secrétaire de l’Association 193, ont tenu une réunion publique sur l’atoll de Makemo le lendemain, selon un communiqué de la commune de Makemo.
    Plus tôt dans la matinée, les deux membres de l’association avaient été reçus par Félix Tokoragi, maire de la commune, et une partie de son conseil municipal, une rencontre ayant pour objectif de présenter les objets de cette venue et les objectifs de l’Association 193.
    L’objet de leur déplacement se déclinait en deux points : le premier était le projet de création de la section de Makemo et le second de collecter des signatures de la pétition lancée portant sur la demande d’organisation d’un référendum local.
    Dès 19 heures, le frère Maxime a présenté à la population venue nombreuse les cinq objectifs de l’association. Il a, dans un premier temps, expliqué le pourquoi du nom de l’association créée le 23 août 2014. Cette association se compose de membres jeunes, qui travaillent de concert avec l’association Moruroa e tatou, principale association des victimes et travailleurs de Moruroa et Fangataufa.
    Le nombre “193” représente le nombre d’essais nucléaires qui ont été réalisés de 1966 à 1974, dont 46 essais atmosphériques et 147 essais souterrains.
    Le frère Maxime a, durant son allocution, insisté sur la position de l’association qui se veut apolitique.
    Après un échange avec la population, les candidats se sont manifestés pour créer la section de Makemo. Au terme de cette réunion, la 23e section de l’association 193 a été créée.

    LDT

    Les cinq objectifs de l’Association 193
    1 – Un devoir de mémoire : ne jamais oublier la date du 02/07/1966 qui marque le début des essais nucléaires en Polynésie française.
    2 – Le devoir d’enseignement : enseigner ce moment de l’histoire à la jeunesse polynésienne.
    3 – Le devoir d’unité : encourager et soutenir les actions sur la thématique du nucléaire.
    4 – Le devoir de justice : obtenir un pardon de l’État français et une réparation qui en suit dans le sens du bien commun.
    5 – Le devoir de solidarité envers les populations démunies, dans un combat de justice.
    “Ces valeurs défendues se rapprochaient des valeurs chrétiennes, évangéliques et universelles que tout homme de bonne volonté essaie de vivre.”

    Les quatre freins rencontrés par l’Association 193
    1 – La confusion entre le problème du nucléaire et celui de l’indépendance.
    2 – La criante de l’État.
    3 – Le silence de l’Église catholique.
    4 – La culpabilisation de tous ceux qui ont profité de tous les avantages et les largesses de l’État durant la période du centre d’expérimentations nucléaires du Pacifique en Polynésie française.

    Bureau de la section de Makemo

    L’équipe élue de la 23e section Makemo de l’Association 193 est aujourd’hui composée comme suit :
    – Président de la section      : Rodolphe Tahutini
    – Vice-présidente      : Minnie Manutahi
    – Secrétaire      : Sophie Paerau
    – Secrétaire adjointe      : Noëlla Mao
    – Trésorier      : Paul Mamatui
    – Trésorier adjoint      : Thomas Tupahururu

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete