Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

NUCLÉAIRE – Crise au sein du comité d’indemnisation des victimes

mercredi 19 juillet 2017

explosion nucléaire

(© DR)

Un pas en avant, deux pas en arrière… Nouveau rebondissement pour les victimes des expérimentations atomiques françaises à Moruroa et Fangataufa, avec l’examen des dossiers polynésiens bloqué jusqu’à nouvel ordre, suite à une crise ouverte au sein du comité d’indemnisation des essais nucléaires (Civen).

Comme le révélaient hier nos confrères de Radio 1, six des neuf membres du Civen ont démissionné lundi dernier, à Paris suite à la récente modification de la loi Morin, qui prive le comité de toute expertise scientifique sur les dossiers d’indemnisation.

En février, lorsque fut enfin supprimée la très contestée notion de “risque négligeable” jusqu’alors incluse dans le texte de loi dénoncée par les associations de victimes et de vétérans, le comité composé de médecins spécialisés a  estimé ne plus avoir aucune expertise scientifique à apporter sur le sujet.  C’est pourquoi le président de l’Association des vétérans des essais nucléaires (Aven), Jean-Luc Sans, avait déjà envisagé en mars, une démission massive.

Cette menace vient de se concrétiser, dans la foulée du dernier avis du Conseil d’État confirmant l’applicabilité immédiate de la loi Morin.

Une nouvelle fois, et alors que le temps joue toujours en défaveur des victimes des essais nucléaires atteintes de cancers radio-induits, la procédure d’indemnisation promise par l’État enregistre un énième retard avec cette nouvelle crise au sein même du Civen.

Selon les scénarios, qu’il s’agisse de remplacer les membres démissionnaires du Civen ou de réunir les commissions créées par la loi Morin, ces démarches entraîneront de toute façon de nouveaux retards dans la remise sur rails du processus d’indemnisation effective des victimes promis par Paris. Une action de l’État jugée très tardive, laborieuse et limitée par les associations puisque seuls quelques très rares dossiers d’indemnisation ont été réellement concrétisés plus de vingt ans après la fermeture définitive du Centre d’expérimentation du Pacifique (CEP).

Damien Grivois

 

 

4
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete