Habillage fond de site

Sur le fait nucléaire, une rédaction « inappropriée »selon Christian Vernaudon

jeudi 11 avril 2019

Christian Vernaudon s’appuie, dans son courrier au Premier ministre, sur l’avis de la chambre civile de Polynésie, le CESC, qui a rendu son avis en décembre dernier sur la question, expliquant que “la Polynésie française n’a jamais revendiqué la reconnaissance de sa contribution à la capacité de dissuasion nucléaire et à la défense de la Nation.” (Photo : DR)

Christian Vernaudon s’appuie, dans son courrier au Premier ministre, sur l’avis de la chambre civile de Polynésie, le CESC, qui a rendu son avis en décembre dernier sur la question, expliquant que “la Polynésie française n’a jamais revendiqué la reconnaissance de sa contribution à la capacité de dissuasion nucléaire et à la défense de la Nation.” (Photo : DR)

Ce matin, l’Assemblée nationale doit se pencher sur le projet de loi organique visant à modifier le statut d’autonomie de la Polynésie française. Hier, c’est un membre du Conseil économique social et environnemental (Cese) à Paris qui est intervenu sur ce texte, Christian Vernaudon, seul représentant polynésien au coeur du Cese.. Dans un courrier resté lettre morte auprès du Premier ministre, Édouard Philippe, Christian Vernaudon est revenu sur un des points qui a fait bondir récemment le Tavini et les associations antinucléaires dans l’article premier de la proposition de  loi. Cet article évoque “la contribution de la Polynésie française à la construction de la capacité de dissuasion nucléaire et à la défense de la Nation”.

Une rédaction qui ne convient pas à Christian Vernaudon qui la juge “particulièrement inappropriée”.

Une rédaction cependant que le gouvernement polynésien et les députés proches d’Édouard Fritch à l’Assemblée nationale n’ont pas souhaité modifier. Le représentant du Cese s’appuie, dans son courrier au Premier ministre, sur l’avis de la chambre civile de Polynésie, le CESC, qui a rendu son avis en décembre dernier sur la question, expliquant que “la Polynésie française n’a jamais revendiqué la reconnaissance de sa “contribution à la capacité de dissuasion nucléaire et à la défense de la Nation.” (…) “Ce que les Polynésiens réclament, c’est la reconnaissance par l’État du fait nucléaire, de l’impact de ses expérimentations nucléaires sur l’économie, l’environnement, le social et la santé publique et la reconnaissance de sa responsabilité vis-à-vis des victimes des essais.”

Aussi, Christian Vernaudon propose-t-il une autre écriture de cet article : “La République reconnaît que le “fait nucléaire” en Polynésie française a eu des conséquences sur les plans sanitaires, environnemental, économique, social, sociétal et culturel que l’État s’engage à réparer”.

Pas sûr que ce matin, une telle version de cet article ne soit acceptée. Peut-être même ne sera-t-elle-pas évoquée. Enfin, toujours au sujet de la modification du statut, Christian Vernaudon a fait suivre une note dans laquelle il souhaite voir modifier l’article 9, concernant “l’exploration et l’exploitation des terres rares”.

Une modification apportant plus de précisions dans sa rédaction, mais qui apporte dans l’exposé de ses motifs quelques bémols, notamment sur la rédaction de cet article. “Pourquoi cette version “complète et honnête” de l’exposé des motifs relatif à cette question n’est-elle pas celle qui a été présentée aux élus de l’assemblée de la Polynésie française ?”, écrit-il avant de poursuivre : “Compte tenu de l’importance de ce sujet sur le plan du développement économique de la Polynésie française, le CESC de Polynésie française n’aurait-il pas dû être consulté ?”

La peur du représentant du Cese, c’est que les explorations et l’exploitation de ces terres rares mènent à un nouveau problème sanitaire, humain et économique du même ordre que l’implantation du Centre d’expérimentation du Pacifique.

 

Bertrand Prévost

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous qu’un Tahitien peut enfin s’imposer à domicile cette année à la Tahiti Pro Teahupo'o ? Si oui, lequel ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete