Habillage fond de site

NUCLÉAIRE – Le Tapura défend l’amendement Tetuanui

lundi 27 mai 2019

de défense des salariés du nucléaire mais aussi par l’opposition à l’assemblée. Photo : archives LDT

L’amendement déposé par Lana Tetuanui est pris pour cible par les associations de défense des salariés du nucléaire mais aussi par l’opposition à l’assemblée. (Photo : archives LDT)

C’est par un communiqué envoyé uniquement sur les réseaux sociaux que le parti du président Édouard Fritch a tenu à répondre aux accusations à l’encontre de Lana Tetuanui, dont l’amendement dans la loi sur l’indemnisation des victimes des essais nucléaires a conduit récemment le tribunal administratif à rejeter dix dossiers sur douze présentés par ces mêmes victimes.

Le député Moetai Brotherson, jeudi dernier, lors de l’étude finale de la modification du statut, s’en était inquiété à l’Assemblée nationale.

Sans commenter la décision de justice en elle-même, le gouvernement souhaite s’adresser aux associations qui, par trop souvent, s’immiscent en politique.

“Le gouvernement, respectueux des institutions de la République et de leur indépendance par rapport au pouvoir politique, regrette que les responsables de certaines associations remettent en cause certaines dispositions légales pourtant votées et adoptées unanimement par les deux assemblées, le Sénat et l’Assemblée nationale”, est-il écrit dans le communiqué.

 

Retour du “risque négligeable”

 

Des voies de recours existent pour ceux qui ne partagent pas les décisions de justice qui sont prises à leur encontre, encore faut-il que ces décisions soient prises par les tribunaux ; ce qui n’est pas le cas concernant les douze présumées victimes du nucléaire, lequel continue de faire couler beaucoup d’encre,” poursuit le Tapura, manifestement pris en faute par les associations, qui voient en l’amendement de Lana Tetuanui un retour de l’inscription du “risque négligeable” dans la loi. Un amendement que défend le parti d’Édouard Fritch.

“Grâce à l’amendement introduit par la sénatrice Lana Tetuanui, force est de constater que le nombre de dossiers retenus par le Civen en vue d’indemnisation a été démultiplié par rapport au passé”, conclut le communiqué.

“Beaucoup d’associations à but non lucratif s’engagent pour des causes nobles diverses et variées. Le gouvernement leur assure de son soutien sans faille d’où qu’elles viennent. Certaines éprouvent en revanche la nécessité de s’intéresser de manière plus active à la chose publique. La voie des urnes leur est ouverte comme il se doit dans toutes sociétés démocratiques.”

 

Bertrand Prévost

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, qui sera élue Miss Tahiti 2019 :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete