Habillage fond de site

Obligation d’apprendre l’arabe : une intox, et « un non sens total » martèle Nicole Sanquer

vendredi 21 octobre 2016

fc-1-intox-arabeA l’annonce de la venue de la Ministre de l’Education nationale en Polynésie, de vives et odieuses réactions se sont multipliées sur les réseaux sociaux. Des internautes du fenua et d’ailleurs se sont acharnés sur Najat Vallaud-Belkacem, leur colère se cristallisant notamment sur sa prétendue volonté d’imposer l’apprentissage de l’arabe.

« Comment penser cela ? », s’est insurgée jeudi soir Nicole Sanquer, la ministre locale de l’éducation. « Najat Vallaud-Belkacem a permis la continuité de l’apprentissage du reo dans le second degré. C’est un non sens total de penser cela. » La raison de cette intox : le plan de développement des langues dites « périphériques » mis en place par le gouvernement central.

« Sur la base du volontariat, vous pouvez avoir un certain nombre d’expérimentations, par exemple, en région lyonnaise ou en Provence-Alpes Côte d’Azur, où les parents peuvent inscrire leurs enfants dans des classes où l’on enseigne l’arabe bien sûr, mais aussi l’hébreu, le coréen. La règle est simple », explique Christian Climont-Pons, le secrétaire général du vice-rectorat. « C’est d’autant plus aberrant que la question des langues relève de la compétence du gouvernement de la Polynésie française. » Fin de la rumeur.

FC

36
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete