Habillage fond de site

Ocean Products Tahiti va se doter d’un atelier de mareyage

mardi 3 septembre 2019

Le ministre de l’Économie bleue, Teva Rohfritsch, aux côtés des membres de l’entreprise familiale, lors de la pose de la première pierre. Photo : A.M.

Le ministre de l’Économie bleue, Teva Rohfritsch, aux côtés des membres de l’entreprise familiale, lors de la pose de la première pierre. Photo : A.M.

Lundi en fin d’après-midi, la famille Moarii, créatrice d’Ocean Products Tahiti, a convié les dirigeants du Pays et les acteurs du secteur maritime à Fare Ute, sur le remblai de la Papeava. Le rendez-vous était donné à l’occasion de la pose de la première pierre du nouvel atelier de mareyage de l’entreprise polynésienne, spécialisée dans la transformation de poisson pêché.

La société a atteint les 1 800 tonnes de poisson traité par an, des volumes nécessitant inévitablement un espace de traitement adapté. D’une surface de 2 300 m2 et d’une capacité de 2 000 tonnes de poisson traité par an, le nouvel atelier de la société permettra le désengorgement du port de pêche lors de pics de production saisonniers.

Le projet est également conçu pour respecter les nouvelles normes sanitaires, et son aménagement a été pensé de sorte à améliorer la qualité de travail des employés (système de rails, etc.). L’entreprise qui compte déjà à son actif 72 employés, annonce la création de 10 à 15 emplois directs supplémentaires dès la première année d’exploitation de l’atelier. Elle annonce en parallèle une évolution positive dans son service d’exportation en Europe.

D’un montant global de 760 millions de francs, le projet a bénéficié d’une défiscalisation locale à hauteur de 214 millions F. Par ailleurs, une surface importante de panneaux solaires sera intégrée au bâtiment, afin d’alimenter les zones de travail sous température contrôlée, et les chambres froides. Le froid de celles-ci sera recyclé pour assurer la climatisation d’une partie du bâtiment.

Le président de la Polynésie française, Édouard Fritch, présent à cette occasion, a tenu à féliciter les membres de l’entreprise familiale aux efforts menés pour la concrétisation d’un tel projet, venant accompagner le développement du secteur de la pêche.

 

A.M.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete