Habillage fond de site

Oceania polynésiens d’athlétisme : Tahiti deuxième derrière les Kiwis

lundi 26 novembre 2018

1

Les Oceania polynésiens se sont achevés samedi dernier en fin de matinée à l’issue de deux journées bien animées. (Photo : Jean-Marc Monnier)

Les Oceania polynésiens d’athlétisme se sont achevés samedi dernier par une large victoire des athlètes néo-zélandais qui terminent les deux journées de compétition avec un total de 22 médailles d’or, soit le double de celles récoltées dans la même couleur par l’équipe de Tahiti Nui. Samoa complète le trio de tête avec un total de neuf médailles d’or tandis que Tahiti Iti termine au pied du podium avec sept titres océaniens.

Mais en nombre total de médailles, Tahiti Nui qui regroupait les meilleurs athlètes de Polynésie française termine très près de la Nouvelle-Zélande (28 contre 29 pour les Kiwis). Et si l’on cumule les résultats de nos deux délégations Nui et Iti, les athlètes tahitiens ont récolté un total de 54 médailles (28+26), ce qui représente un excellent score. Score qui malgré tout ne satisfait pas l’ensemble des membres de la Fédération d’athlétisme de Polynésie française (FAPF) qui a organisé ces Oceania polynésiens au stade de la Punaruu à Punaauia.

L’événement a en effet été émaillé de quelques critiques émanant du camp opposé à la présidente de la FAPF, sans que cela ait fort heureusement été ressenti par les athlètes étrangers qui étaient venus défendre les couleurs de leur pays respectif.

 

Performances à réaliser : trouver l’unité !

 

La Samoane américaine Patria Vaimaona et le Néo-Zélandais Nikolas Kini ont été sacrés meilleurs athlètes de la compétition, tandis que le lanceur samoan Nathaniel Sulupo a réalisé la meilleure performance de samedi dernier en lançant sur l’épreuve senior le disque à 53,04 m. Il a établi ainsi un nouveau record océanien après avoir décroché, la veille, la médaille d’argent au lancer du poids derrière le Tahitien Tumatai Dauphin.

Ce dernier, cadre technique à la FAPF et ancien champion de France de lancer de poids en 2015, s’est d’ailleurs réjoui des résultats globaux obtenus par les athlètes du fenua.

“Je suis en accord avec Thierry Tonnelier qui m’a fait venir à la fédération pour dire que c’est vraiment plus que positif, pas qu’en terme de performance mais aussi de sérieux et d’investissement. Les jeunes ont été extraordinaires et ils nous ont montré qu’ils étaient bons et qu’ils peuvent gagner”, a-t-il expliqué. Celui-ci se montre néanmoins beaucoup plus réservé quant aux possibilités de réaliser d’aussi bons résultats pour Samoa-2019, parlant même de “bricolage” avant Apia (lire ci-dessous).

Resterait maintenant à la FAPF à trouver une véritable entente pour s’unir et récolter un maximum de médailles en juillet prochain, ce qui serait sans doute la plus belle des performances à réaliser dans l’athlétisme local.

Jean-Marc Monnier

 

4 3 

Tumatai Dauphin

Cadre technique de la FAPF

“Avoir une vraie politique de développement”

“Pour les Jeux de 2019, parler de notre génération d’athlètes, c’est encore trop tôt. Là, c’est la première vague pour 2023. Maintenant, il faut utiliser ces athlètes pour attirer les autres pour la deuxième vague de 2027. J’ai une vision pour dans huit ans, dans deux olympiades, deux Jeux du Pacifique. J’aimerais bien qu’on soit sur la même longueur d’onde avec tous les acteurs de l’athlétisme pour qu’on arrive à battre la Nouvelle-Calédonie, parce que clairement ce sont nos rivaux, même s’ils ont toujours été plus forts que nous. Ceux de 2019, je ne vais pas mentir, c’est du bricolage dans le sens où on a tellement de potentiel en Polynésie que les athlètes qui arrivent à faire de très grandes performances sont des merveilles de talent. Nous, on en a ici à Tahiti mais ils sortent par hasard. Or mon but c’est qu’ils ne sortent plus par hasard, qu’il y ait une vraie politique de développement qui soutienne ces découvertes d’athlètes. »

 

Classement

N-Zélande 22 4 3 29

Tahiti Nui 11 9 8 28

Samoa 9 8 2 19

Tahiti Iti 7 7 12 26

US Samoa 3 0 1 4

Tonga 2 4 1 7

France 1 0 0 1

Iles Cook 0 5 1 6

Tuvalu 0 2 0 2

Australie 0 1 2 3

Kiribati 0 1 0 1

 

Médaille d’or et record de Polynésie

Loveleina Wong-Sang a fait parler la poudre au lancer du poids U18. Elle confirme ses récents progrès constatés à l’entraînement par son coach Tumatai Dauphin. Auteur d’un concours solide, elle explose son record personnel et s’adjuge le record de Polynésie cadettes avec 14,43 m. Elle devance sa camarade d’entraînement Vaihina Doucet et la Samoane Julia Sanft, et réalise au passage la 2e performance française de l’année 2018. Une belle entrée en matière en un début de saison, avec la joie et l’honneur d’être félicitée par Valerie Adams en personne.

(Source : FAPF)

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete