Olivier Kressmann reconduit dans ses fonctions de président du Medef Polynésie

    vendredi 18 mars 2016

    Le renouvellement du bureau du Medef s’est fait hier soir. Vous vous êtes présenté à votre propre succession. Pourquoi vouloir rester le patron des patrons ?
    Ce n’est pas rester le patron des patrons. Je pense que deux années, c’est juste le temps nécessaire pour prendre ses marques, prendre connaissance de l’ensemble des dossiers, commencer à être proactif et donc, je pense que la deuxième mandature est vraiment celle dans laquelle on peut plus concrètement et plus sereinement conduire les projets qu’on a en tête.

    Quel bilan faites-vous de votre premier mandat ?
    C’est un bilan extrêmement riche en termes de prise de connaissances sur les différents problèmes à traiter aujourd’hui, qu’ils soient économiques, sociaux ou environnementaux. C’est un bilan qui me conforte dans le fait qu’aujourd’hui, les choses sont compliquées et qu’il faut pouvoir y réfléchir à plusieurs.
    D’où pour moi l’importance du développement de la relation avec les partenaires sociaux et économiques, et avec le gouvernement bien entendu, parce que l’ère des grands penseurs dans leur coin est complètement révolue et il faut vraiment être capable de confronter les divisions des uns et des autres dans une démarche constructive pour avoir une vraie idée de ce qu’on peut faire évoluer et comment le faire évoluer.

    Qu’espérez-vous de votre deuxième mandat ? Quels sont vos objectifs, vos projets ?
    Les objectifs sont extrêmement simples, ils sont de continuer le travail amorcé, d’abord de représentation du Medef au sein des instances gouvernementales et en général sur le plan économique local, puisque nous sommes aujourd’hui avec une croissance non négligeable par rapport à ma prise de fonction. Nous avons aujourd’hui 20 organisations sectorielles, nous étions 16 il y a deux ans, ça représente environ 150 entreprises adhérentes de plus.
    Donc ça veut dire que le Medef est bien dans la représentation économique qu’on souhaite lui donner et ça, c’est déjà un point important pour lequel je souhaite continuer à œuvrer.
    Et bien sûr, dans le fond, il s’agira de continuer à apporter notre force de proposition sur des sujets qui sont d’actualité, que ça soit la réforme de la PSG (protection sociale généralisée, NDLR) bien sûr, la restriction sur la réforme de la fiscalité, de façon globale, parce que c’est dans le global qu’il faut y réfléchir, la réécriture du logiciel économique de la Polynésie française avec le concours de nos partenaires…

    Propos recueillis par Vaiana Hargous

    Bureau :
    Premier vice-président : Teiva Godefroy
    Deuxième vice-président : Narii Faugerat
    Trésorier : Shany Barotto

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete