Omnisports – Lutte antidopage : un camion pour intensifier les contrôles

    vendredi 5 février 2016

    La Direction de la Jeunesse et des Sports a investi 6,7 millions de Fcfp dans l’achat d’un camion de dépistage. Comprenant deux cabines de prélèvement, il pourra se rendre sur les sites des compétitions afin de contrôler les athlètes.  La DJS travaille
    également sur la réduction des coûts d’analyses des flacons d’urine qui pourraient être réalisées en Océanie.

    Le rythme s’accélère, en ce début d’année, pour lutter contre ce fléau qu’est le dopage dans le milieu sportif. Après les lois de Pays prises en fin d’année dernière, suivies de l’assermentation d’agents de contrôle (voir notre édition du samedi 30 janvier en page 31), c’est un camion de dépistage qui vient d’être mis en service par la Direction de la Jeunesse et des Sports. Cette dernière est chargée de l’organisation et de la mise en œuvre des contrôles nécessaires à l’application de la loi de Pays du 26 novembre 2015.
    Pour optimiser la réalisation de cette importante mission, la DJS a investi 6,7 millions de Fcfp dans l’achat, l’aménagement et l’équipement pour y effectuer des prélèvements.
    “Le camion comprend deux compartiments autonomes dans lesquels les sportifs appelés à se soumettre à un contrôle, accompagnés d’un agent de prélèvement assermenté, viennent remplir en toute intimité les flacons d’urine, qui sont ensuite stockés puis envoyés au laboratoire pour analyses”, explique Sabrina Doom, elle-même récemment assermentée pour effectuer cette mission.

    Intervention à tout moment et en tous lieux

    Cet investissement répond aux recommandations de la nouvelle législation qui précise que les personnes habilitées peuvent intervenir “à tout moment dans les lieux où se déroulent un entraînement ou une manifestation, organisés par une fédération agréée de la Polynésie française ou un club affilié et qui sont ouverts ou non au public.”
    Les agents à bord de leur camion de prélèvement, “dans l’exercice de leur mission de contrôle, de recherche et de constatation d’infraction”, pourront donc intervenir “dans tout établissement… dans lequel sont pratiquées des activités physiques ou sportives, ainsi que dans leurs annexes”, précise la loi de Pays.
    Les contrôles pourront même être réalisés lors des entraînements des sportifs sur les sites des compétitions ou “dans tout autre lieu choisi avec l’accord du sportif permettant d’assurer le respect de son intimité.”
    Et lorsque l’on sait que la Direction de la Jeunesse et des Sports travaille aussi activement à la recherche de laboratoires moins éloignés que celui de Chatenay-Malabry en métropole, afin de réduire les coûts des analyses (voir encadré), l’on peut véritablement penser que la bataille contre le dopage prend une nouvelle tournure.

    Jean-Marc Monnier

    La France adopte le code mondial antidopage

    Avec l’ordonnance n°2015-1207 du 30 septembre 2015, la France avait franchi une première étape importante dans le cadre de la transposition des nouveaux principes du Code mondial antidopage dans la loi française. Des dispositions très importantes ont été intégrées dans le code du sport, qu’il s’agisse des échanges d’informations entre les différents acteurs, des contrôles de nuit des sportifs, de l’association interdite, ou de l’évolution des barèmes de sanctions. Afin de compléter le dispositif et permettre la mise en œuvre de cette ordonnance, deux décrets ont été publiés fin janvier. Ces textes adaptent et modernisent les procédures disciplinaires pouvant être engagées par l’Agence française de lutte contre le dopage et par les fédérations sportives, et précisent les mesures législatives en matière de contrôle et de sanction des sportifs… La France réaffirme ainsi son attachement et ses ambitions en matière de lutte contre le dopage, et confirme sa ferme volonté de continuer à jouer un rôle moteur dans ce domaine.
    (D’après un communiqué du ministre métropolitain de la Jeunesse et des Sports)

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete