“On n’est pas des voyous !”, se défend l’ancien patron du SED

    mardi 24 mars 2015

    L’ouverture du procès de la cellule de renseignements de la présidence Flosse au tribunal correctionnel a eu lieu hier matin. Huit prévenus dont Gaston Flosse doivent répondre du délit d’atteinte à la vie privée. L’ancien président est également inquiété pour détournement de fonds publics.

    Le procès pour atteinte à la vie privée et complicité intenté contre l’ancien président du Pays Gaston Flosse, son directeur de cabinet et bras droit de l’époque Jean Prunet, les deux chefs de service André Yhuel et Félicien Micheloni ainsi que quatre agents du Service d’études et de documentation (SED), doit se tenir jusqu’à demain, en dépit des demandes de nullité de la procédure soulevées par l’avocat du vieux Lion, Me François Quinquis.

    Le fonctionnement du SED avait donné lieu à l’ouverture d’une enquête après le Taui en 2005 et la plainte d’Oscar Temaru et de l’avocat Stanley Cross, les deux hommes ayant appris qu’une surveillance discrète avait notamment été déployée pendant des années autour de la mairie de Faa’a. Une plainte opportunément retirée avant le rapprochement entre le leader indépendantiste et son meilleur ennemi autonomiste deux ans plus tard, et aujourd’hui soutenue par le seul journaliste Alex Du Prel, dernière partie civile dans ce dossier. Seul, et peut-être trop seul. Le rédacteur en chef de Tahiti Pacifique Magazine, qui n’a pas sollicité d’avocat, est d’ailleurs passé hier après-midi à deux doigts de craquer sous la pression des avocats des prévenus. En bonne place sur la liste de la “cinquantaine” de personnes identifiées comme ayant été suivies par le SED, selon les déclarations d’un ancien cadre du SED et d’un agent, il a manqué de provoquer l’annulation pure et simple du procès en annonçant vouloir retirer sa plainte contre les “petites mains” de l’affaire qui seront entendues aujourd’hui. Un élan d’altruisme qui aurait eu pour effet de faire s’effondrer tout le dossier.

     

    Raphaël Pierre

     

    Lire l’intégralité de l’article dans La Dépêche du 24 mars ou au feuilletage numérique.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete