On vit en moyenne 75,8 ans en Polynésie

    mardi 1 septembre 2015

    Selon l’Institut de la statistique en Polynésie française (ISPF), “par rapport au 31 décembre 2013, la population a augmenté de 1 300 personnes, soit +0,5 % en un an pour atteindre le chiffre de 271 800 habitants”. En France métropolitaine, la population a augmenté de 0,4%, rappelle l’ISPF, en comparaison.
    “L’accroissement de la population demeure toujours tiré par la natalité, favorisée par une structure par âges propice, mais ralenti par un déficit migratoire historiquement élevé”, écrit l’ISPF.
    “La natalité et la fécondité marquent le pas, en baisse continue depuis deux décennies. L’accroissement de la population est beaucoup plus faible qu’au cours des années 90 où la croissance atteignait 1,9 % par an en moyenne.  Au cours de l’année 2014, 4 161 personnes sont nées de mères résidentes et 1 424 résidents sont décédés”, précise l’ISPF.
    “Le déficit migratoire observé entre les recensements de 2007 et 2012 (-7 700 personnes) pèse fortement sur l’évolution du nombre d’habitants de la Polynésie française, alors qu’il était auparavant négligeable (- 250 personnes par an entre 2002 et 2007)” commente l’ISPF.
    En 2014, 1 424 personnes résidentes sont décédées. “Le deuxième plus haut nombre de décès observés au fenua depuis 1945”, écrit l’organisme. “Avec 28 décès d’enfants de moins d’un an, la mortalité infantile est au niveau des dix dernières années, soit 6,7 décès avant un an pour mille enfants nés vivants.
    Après avoir fortement diminué jusqu’en 2000, la mortalité infantile remonte sur les dernières années à des valeurs près de deux fois supérieures à celles de la métropole”, poursuit l’ISPF.
    Quant à l’espérance de vie, elle atteint 73,8 ans pour les hommes et 78 ans pour les femmes, soit une moyenne de 75,8 ans. Ce qui est inférieur à ce que l’on observe en métropole (79,3 ans pour les hommes et 85,5 ans pour les femmes en 2014).
    En 2014, 4 161 bébés sont nés de mères résidentes. Ce nombre est en baisse constante depuis 2008. Cette baisse s’explique par l’émigration de jeunes adultes et par la baisse progressive de la fécondité : 1,96 enfant par femme. C’est légèrement inférieur à la métropole, détaille l’ISPF.
    Enfin, “l’âge moyen des mères à l’accouchement est de 27,5 ans en 2014. Il était de 26 ans en 1990. Les femmes se marient pour la première fois en moyenne à 33 ans (36 ans pour les hommes)”, conclut l’ISPF.
    LDT

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete