Habillage fond de site

Open du rire : Prenez date avec Constance, Yan Guillarme et Kalagan

mardi 26 juin 2018

Les trois larrons s’en sont déjà donné à coeur joie, hier matin, sur les ondes de Rire et Chansons. (© DR)

Les trois larrons s’en sont déjà donné à coeur joie, hier matin, sur les ondes de Rire et Chansons. (© DR)

Trois tornades débarquent dans les locaux de La Dépêche. Une imitation de Sharon Stone dans Basic Instinct, une plante décorée en sapin de Noël et quelques blagues cochonnes suffisent à planter le décor. Pas besoin de scène pour voir Constance, Yan Guillarme et Kallagan se donner en spectacle. Pourtant, les trois larrons s’en sont déjà donné à coeur joie, dimanche dernier, à l’Intercontinental, et hier matin, sur les ondes de Rire et Chansons, pour les premiers Open du rire à Tahiti. Manque de pot, la rédaction de La Dépêche n’était pas là pour voir ça.

“Si vous n’avez pas vu mon spectacle, je m’en vais”, tacle Kallagan, en référence à une apparition télévisée d’Albert Dupontel. L’humoriste ne quittera pas la pièce, bien trop occupé à tenter de faire rentrer un câble dans un lecteur CD. Une démarche périlleuse, vite éclipsée par le récit de Lilou, animatrice d’R&C. “On a eu de très bon retour pour dimanche. Ils ont pu découvrir les rires polynésiens, dont certains sont très spéciaux.” Enfin, une information glanée.

Puis une deuxième tout aussi fiable, sur Constance cette fois-ci : “Je fais de l’humour parce que comme ça, je me suiciderai moins vite. Ça m’empêche de me faire du mal et de faire du mal aux autres”. “La Polynésie, c’est oui et oui” Oups ! Néanmoins, sa thérapie semble positive, puisqu’on retrouve la jeune femme sur les ondes de France Inter, dans l’émission Par Jupiter, écoutée par 1,3 million d’auditeurs, chaque jour. Ou encore dans Code promo, aux côtés de Yan Guillarme, justement.

Évoquer le CV de nos invités s’avère finalement être une mauvaise idée. Kallagan ne peut s’empêcher d’évoquer sa participation au festival de Montreux, référence en matière de one man show. Constance dégaine, Yan Guillarme apaise et se la joue maître d’école : “Quand ça se chamaille, je reprends la main”.

Malgré les apparences, l’association des trois fonctionne à peu près : “Avec Yan, on s’aime bien” , confirme Constance, ses yeux bleus grand ouverts. Kallagan, une nouvelle fois visé, ne décroche pas les yeux de son prospectus Carrefour. Plus apaisée, Lilou loue leur cohésion, et souligne la volonté de l’organisation de faire la promotion d’un groupe, plutôt que d’une individualité : “On a voulu se la jouer collectif, plutôt que de faire venir un grand nom”.

Effectivement, en plus des humoristes du fenua Yepo et les Purkan’s Prada, il a fallu “en faire venir”. “On n’a pas le panel suffisant pour inviter que des artistes locaux”, poursuit l’animatrice. Kallagan, Constance et Yan Guillarme ont donc débarqué avec plein de bonne volonté : “Déjà, quand on nous propose de faire un festival à Tours, c’est oui. Alors là, la Polynésie, c’est oui et oui”, lance ce dernier. Malheureusement, leur côté “parisien” ne s’effacera pas aussi facilement. Une sombre histoire de pizzas, et voilà déjà un premier ennemi sur le territoire : le cuisinier de l’hôtel. En plus peut-être, de deux stagiaires de La Dépêche… Rendez-vous jeudi , de 18 heures à 1 heure, à la Note Gourmande (Casa Mahina). Billet en prévente : 3 000 F. Informations au 89 612 602.

 

VLB

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete