Habillage fond de site

Opération Marara, pour se préparer au pire en cas de cyclone

mercredi 18 octobre 2017

opération marara

Cet homme joue le rôle d’une victime. Il a été amputé d’une jambe, avec une tronçonneuse. Il est pris en charge par un poste médical avancé, installé à Raiatea, qui est capable de prendre en charge une trentaine de blessés en quelques heures et qui régule les urgences médicales afin de ne pas engorger les structures de santé civiles. (© Christophe Cozette)


Les forces armées sont à l’œuvre, depuis vendredi dernier, après le passage fictif d’un cyclone baptisé Scarlett sur les îles Sous-le-Vent. Hier, des élus et des médias ont été invités à se rendre compte des mesures prises pour parer au pire. Cet exercice d’entraînement doit permettre de valider des procédures militaires.

Live exercice. L’opération Marara 2017, qui a été dévoilée par les forces armées le 6 octobre (lire La Dépêche du samedi 7 octobre), est passée en mode action, depuis le passage fictif de Scarlett dans la nuit du 13 au 14 octobre, “un cyclone violent”, comme l’a décrit le chef des forces armées en Polynésie française, l’amiral Denis Bertrand.

Pour illustrer les capacités opérationnelles, les forces armées françaises avaient invité hier les médias et un certain nombre d’élus, comme Philip Schyle, maire de Arue et Lana Tetuanui, sénatrice.

Neuf États de la région participaient également à cette visite, mais sont également présents sur le théâtre des opérations, les îles Sous-le-Vent.

“Dans un exercice comme celui-ci, ce n’est pas forcément le bilan chiffré qui va être intéressant pour nous, mais le nombre d’événements que l’on peut créer, qui vont justifier une intervention des forces armées et qui donc, vont nous entraîner”, a expliqué l’amiral à La Dépêche de Tahiti.

“On va avoir au sud de l’île vingt personnes en détresse, en mer des bateaux disparus, dans une autre île, qui joue un pays étranger, il y a des touristes à évacuer, on va avoir des gens agités, paniqués, etc.”, hormis les nombreux dégâts et les victimes causés par Scarlett.

Un corps sans vie a également été repêché dans le lagon, des pannes diverses sont intervenues ainsi qu’une intoxication alimentaire sur la base vie et même une équipe de Koh-Lanta a dû être évacuée, en urgence.

Autant d’événements non prévus auxquels ont dû faire face les trois corps d’armée présents sur cet exercice d’entraînement, fait pour valider les procédures militaires.

Retour en images sur cet exercice à “l’échelle 1” (échelle réelle), fort utile en cas de cyclone, bien réel. 

 

C.C.

FEN_CC1_Marara17

Le selfie aujourd’hui est partout, chez les civils comme les militaires comme le montre cette gradée de l’US Army. (© Christophe Cozette)

FEN_CC3_Marara17

Cuisine mobile, toilettes, douches, frigos. Tout le matériel nécessaire à la vie de plus de 200 militaires est présent sur le centre d’opération avancé et est installé en 30 minutes chrono. La cuisine prépare des repas chauds et les militaires peuvent également compter sur les rations de survie, toujours réputées pour être les meilleures des armées du monde, gastronomie française oblige. (© Christophe Cozette)

FEN_CC4_Marara17

(© Christophe Cozette)

FEN_CC5_Marara17

Lana Tetuanui (à gauche), sénatrice, et Philip Schyle, maire de Arue, ont été très attentifs aux contenus des caissons spécial cyclone. (© Christophe Cozette)

FEN_CC6_Marara17

Le Rimap-p aux premières lignes. Le régiment peut également compter sur un effectif de 130 réservistes, qui peuvent être mobilisés rapidement. Cet effectif sera doublé l’année prochaine. (© Christophe Cozette)

FEN_CC8_Marara17

Première des opérations, la reconnaissance du terrain et des dégâts occasionnés par Scarlett. Le Gardian réalise de nombreux clichés de l’île puis lâche une clé USB dans un conteneur, qui est ensuite récupérée par le Manini en mer pour être traitée. (© Christophe Cozette)

FEN_CC9_Marara17

Le Dauphin en action. (© Christophe Cozette)

FEN_CC11_Marara17

Opération Marara en cours. (© Christophe Cozette)

FEN_CC12_Marara17

Ici, un Casa médicalisé capable d’assurer le transport de huit blessés. (© Christophe Cozette)

 

denis bertrand     

 

77
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete