Habillage fond de site

Orage sur le conseil municipal de Taiarapu est

jeudi 15 mars 2018

 

Entre la majorité et l’opposition, les relations sont loin d’être au beau fixe.

Entre la majorité et l’opposition, les relations sont loin d’être au beau fixe.

Après un rendez-vous manqué, la semaine dernière, faute de quorum, le conseil municipal de Taiarapu-Est s’est finalement réuni, mardi soir, à la mairie de Taravao, en présence de 17 élus.

La vigilance météorologique en cours était à l’image du climat de la réunion, ponctuée de coups de tonnerre. Étape annuelle obligatoire, le débat d’orientation budgétaire (DOB) était le premier dossier à l’ordre du jour. Diverses données ont été passées en revue, projection à l’appui, en vue d’éclairer le choix des élus à l’approche des votes budgétaires. Plus que les chiffres, c’est le prévisionnel qui a fait débat.

Côté investissements, plusieurs opérations de 2017 restent d’actualité, avec la fin du chantier de reconstruction de l’école de Pueu, l’aménagement du service de l’état-civil et du marché communal, l’extension du service de la police municipale, les études en lien avec le Contrat de redynamisation des sites de Défense (CRSD), ou encore les études de diagnostic des écoles maternelles et élémentaires publiques.

Pour 2018, trois axes supplémentaires ont été proposés, à savoir la rénovation de l’éclairage public, des clôtures des écoles et des bâtiments communaux.

S’agissant de l’eau et des déchets, en plus des opérations en cours, incluant la poursuite des travaux d’adduction en eau potable, deux propositions ont été mises en avant : l’implantation d’une unité de potabilisation de l’eau à Pueu, ainsi que l’acquisition d’une tractopelle ou d’un camion-benne à ordures (BOM).

Des désaccords persistants

Ces perspectives ont été jugées peu ambitieuses par l’opposition. “C’est tout juste la gestion du quotidien”, a déclaré Frédéric Hapairai, conseiller municipal, tandis que l’expremier adjoint au maire, Antoine Ganivet, a dénoncé une “cavalerie budgétaire”, mettant en avant plusieurs opérations “au point mort”, ces dernières années.

Du côté de la majorité, le bilan de ce débat est satisfaisant. “La présentation se fait de la même manière depuis 2014 et, soudain, certains ne sont plus d’accord. Il y a eu des avis positifs et négatifs, mais globalement, c’était plutôt positif, avec quelques détails à revoir ensemble. Ce qu’on souhaite, c’est que les projets avancent et que les délibérations soient votées. On ne veut pas qu’il y ait de blocage”, a confié la troisième adjointe au maire, Naura Paepaetaata, à l’issue de la séance.

Neuf autres délibérations ont ensuite été étudiées et adoptées, s’agissant notamment de la sectorialisation scolaire et de l’acquisition d’engins. Malgré plusieurs abstentions, le plan de financement d’un véhicule toutterrain à destination de la police municipale a également été approuvé.

L’opposition s’est durcie, par la suite, avec cinq votes contre la création de quatre emplois temporaires d’agents hydrauliques et de collecte des déchets, pointant du doigt un problème de gestion du personnel impactant le budget, avec plusieurs centaines de jours de congés cumulés à écouler.

La séance a été levée au terme de quatre heures de débat, à l’issue des questions diverses, qui auront notamment été l’occasion de faire le point sur les perspectives de réhabilitation ou de reconstruction des installations sportives.

A-C. B.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete