Habillage fond de site

Les Orchidées, une nouvelle maison d’accueil médicalisée pour seniors

lundi 5 décembre 2016

maison retraite

Bélona, Thierry Wan Der Heyoten et Samuel Boscardin, autour de Gloria, l’une des premières pensionnaires de la maison de retraite médicalisée Les Orchidées. (© Vaiana Hargous)

 

C’est une nouvelle qui intéressera sûrement du monde, mais il n’y aura toutefois pas de place pour tous. Les Orchidées, une nouvelle maison de retraite médicalisée, a ouvert ses portes, jeudi dernier, au 18 rue Wallis, à Papeete.

Dans un bel environnement sécurisé, agréable et aux normes, cette maison de retraite met à disposition des chambres doubles ou individuelles tout confort, avec climatisation et télévision, et propose des services adaptés.
Les retraités valides, semi-autonomes ou dépendants peuvent y séjourner à la journée, à la semaine, au mois, à l’année… Ils sont assistés 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 par une équipe constituée d’infirmiers diplômés d’État, d’aides-soignants, d’auxiliaires de vie, de psychologue…

Cette structure, qui peut accueillir jusqu’à neuf personnes en pension complète et cinq à la journée, est un projet commun de Thierry Wan Der Heyoten, le gérant, et Samuel Boscardin, infirmier bénévole diplômé d’État, qui ont souhaité “apporter une sécurité, un confort et une qualité de soins et de prestations qu’il n’y a pas actuellement dans la plupart des foyers qui existent en Polynésie”, confie ce dernier.

“Étant donné qu’il n’y a pas de réglementation qui gère tout ça, il y a beaucoup de foyers sauvages gérés par des gens qui ne sont pas issus du milieu médical ou qui n’ont pas une formation adéquate.”
Ce manque de réglementation a d’ailleurs mis en difficultés Thierry Wan Der Heyoten et Samuel Boscardin pour l’obtention de financements et d’aides.

Mais le projet leur tenait trop à cœur pour qu’ils y renoncent, ils ont donc tout fait sur fonds propres, en attendant que d’autres demandes d’aide aboutissent, ou pas.

“On voulait un endroit ouvert et convivial, reprend Samuel Boscardin. L’accès à la maison de retraite est libre aux familles. C’est important, parce qu’on ne voulait pas d’abandon, que les gens mettent leur père ou leur mère et ne reviennent plus. Il faut aussi que la famille soit acteur du soin, de la pathologie et de la vie de ses parents. Là, les enfants peuvent venir déjeuner avec eux le midi, passer les voir en rentrant du travail, ou les sortir le week-end.”

Depuis l’ouverture, Les Orchidées comptent déjà quatre pensionnaires, et deux autres doivent les rejoindre cette semaine.

V.H.

 

capture-decran-2016-12-05-a-11-05-40

4
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete