Ouverture de la Foire agricole à Vaitupa

    jeudi 25 septembre 2014

    Que germe, que fleurisse et que fructifie notre fenua !, c’est le thème choisi par le comité organisateur de cette année. L’idée est d’accepter que demain, le pays pourra être autonome sur le plan alimentaire et ne plus dépendre des produits de l’extérieur.
    Pour cela, il faudra qu’il produise suffisamment pour nourrir la population et qu’il exporte ses produits pour inverser la balance commerciale actuelle.
     
    L’autonomie alimentaire de la Polynésie, cette vision émane directement du comité organisateur de la foire agricole de cette année. Une vision chère au président du parti indépendantiste et maire de Faa’a Oscar Temaru, qui a toujours mis en avant dans sa politique le développement du secteur primaire. On entend par là, le secteur agricole sur lequel il estime que le pays pourra produire suffisamment pour nourrir sa population d’abord, et, pour pousser la réflexion plus loin, exporter ses produits pour inverser la balance commerciale actuelle. Un défi difficile à relever, mais possible selon Yvette Temauri, nouvellement élue présidente de la Chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) et membre du comité organisateur de la foire agricole 2014. “C’est tout à fait possible, explique t-elle. L’idée est de mettre en place une vraie politique agricole, et montrer aux autres pays que nous avons des produits qui peuvent rivaliser avec ceux de l’extérieur et qui sont très bons pour la santé. Mais pour arriver à ce stade, il faudra que l’on arrive d’abord à produire suffisamment pour nourrir la population.” Ce qui n’est malheureusement pas encore le cas aujourd’hui.
     
    80 % de produits importés
     
    Le pari est donc loin d’être gagné au regard de la situation actuelle. En effet, la plupart de nos produits de consommation, notamment agricoles, arrivent de l’extérieur, On parle de près de 80 %. C’est énorme. Même si la production locale existe, elle est malheureusement encore insuffisante pour répondre à la demande. Pour la carotte, par exemple, nous avons aujourd’hui une consommation de près de 1 000 tonnes par an. Or, la production actuelle tourne autour de 400 à 500 tonnes. Donc, pour compenser, on continue à faire venir des produits de l’extérieur. La carotte est un exemple, mais d’autres produits sont également dans la même situation. Or, inverser la balance commerciale actuelle est un défi énorme à relever. Beaucoup de gouvernements ont travaillé sur cette question ces dernières années, mais malheureusement, la situation peine à changer. Faut-il continuer à rêver ou bien est-il temps de se mettre au travail et réussir le pari, même s’il est difficile à relever ?
     
    CT

    En bref

    Une organisation commune
    Le ministère de l’Agriculture, la Chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) et le Service du développement rural (SDR) ont uni leurs efforts pour la foire agricole 2014. Mais l’organisation en elle-même est confiée à la fédération Hei Tini Rau qui regroupe des horticulteurs. Cette fédération est présidée par Yvette Temauri, également président de la CAPL.
     
    15 000 visiteurs attendus par jour
    C’est sur ce chiffre que le comité organisateur table la fréquentation journalière à la foire agricole de Vaitupa.
     
    380 exposants et toujours pas assez de place
    Le nombre d’exposants est en augmentation par rapport à l’année dernière, et il a fallu, selon Yvette Temauri, refuser des inscriptions. Cela montre que beaucoup de familles sont retournées à la terre ces dernières années, notamment suite à la crise économique. “Il y a beaucoup de demandes, mais on ne peut malheureusement pas accepter tout le monde, explique Yvette Temauri. Il faudra peut-être penser à un autre site plus grand l’année prochaine”.
     
    Les Australes absentes cette année
    Cela est dû aux rotations des bateaux qui n’ont pas permis à la délégation de l’archipel de participer cette année à la foire. Les Marquises et les îles Sous-le-Vent seront présentes.
     
    Dix jours d’animations et de concours agricoles
    C’est assuré. L’ambiance sera à la fête avec des animations, des démonstrations, mais aussi des concours agricoles qui font tout le charme de cette exposition annuelle.
     
    Des projets pédagogiques pour les écoliers
    Cette année, les élèves auront la possibilité par exemple de voir des ignames, mais également la plante dont ils sont issus. D’autres produits figurent également sur la liste.
     
    Hygiène assurée pour la visite des animaux
    Le comité organiseur précise que les animaux exposés à la foire agricole sont indemnes de maladies et d’autres pathologies. Ces animaux ont subi des examens vétérinaires avant d’être acheminés à Vaitupa.
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete