Paka livré en prison pour le braqueur de Pirae

    vendredi 18 mars 2016

    Son braquage au couteau de la Banque de Polynésie de Pirae en janvier 2012 avait défrayé la chronique. Hier, Maoke Tuahine, l’ancien membre du groupe Maruao et ex-maître d’hôtel de la présidence, était une nouvelle fois au cœur d’une affaire peu commune, en l’espèce la détention de pakalolo. “Beaucoup de drogues circulent à Nuutania, certains en vendent”, a répondu l’ancien détenu, libéré depuis septembre dernier, aux questions du juge.
    Mais, par souci d’économie, “une boîte, vendue 5 000 F dehors, est vendue 10 000 F dedans”, a ainsi expliqué le prévenu. Il avait décidé de se faire livrer à la maison d’arrêt. Sa concubine finançait et son ex-beau-fils se chargeait de faire la mule. “Je mettais dans mes sous-vêtements, je n’étais pas fouillé, je passais juste le portique et ça ne sonnait pas”, expliquera-t-il au juge.
    Un manège qui durera pendant près de deux ans. Maoke trouvera tout de même un autre moyen pour se procurer du cannabis en le faisant livrer aux personnes qui sortent de Nuutania la journée pour travailler.
    Si Maoke a arrêté l’ice, qui l’a conduit en prison une première fois, il
    explique : “La détention est difficile, le temps passe plus agréablement avec le paka”.
    “Vous terrorisez les personnes pour avoir ce que vous voulez”, a tonné le procureur qui a requis un an d’emprisonnement contre lui, 100 000 F d’amende contre sa concubine qui avait agi “par amour” et de même pour l’ex-beau-fils qui a pris ces risques pour fidélité et parce que Maoke l’avait aidé dans des périodes difficiles.
    Les juges suivront ces réquisitions en ajoutant six mois de prison avec sursis. Quant à Maoke Tuahine, il devra mettre entre parenthèse son projet d’ouvrir un restaurant. Il a été transporté à Nuutania pour purger une peine d’un an ferme. K
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete