Panama Papers : le parquet de Papeete s’attend à être sollicité

    lundi 9 mai 2016

    Le procureur de la République José Thorel en est convaincu : le parquet de Papeete sera amené à enquêter sur certains résidents de Polynésie qui apparaissent dans les listings publiés lundi matin par le Consortium international des journalistes d’investigation (Icij).
    Ce collectif, qui rassemble près de 200 journalistes dans le monde, a répertorié plus de 360 000 noms d’individus et de sociétés liés aux affaires « Offshore Leaks » et « Panama Papers », qui ont éclaté depuis 2013 à la suite de fuites massives de données financières remontant jusqu’aux années 70.
     
    Une liste permet de remonter à 16 personnes domiciliées au fenua. Certaines partagent le même nom de famille et semblent jouir, ou avoir joui, de comptes familiaux aux Îles Cook ou ailleurs. D’autres sont actionnaires, administrateurs ou propriétaires de sociétés aux Îles Vierges britanniques par exemple… Toutes font partie des dossiers Offshore Leaks, entre les mains des journalistes depuis près de trois ans.
     
    Parmi les plus récents « Panama Papers » (11,5 millions de documents issus du cabinet panaméen Mossack Fonseca et épluchés par l’Icij depuis un an), aucun individu ou entreprise domicilié en Polynésie n’apparaît directement.
    En revanche, cinq sociétés enregistrées aux Îles Vierges britanniques contiennent la locution « Tahiti » dans leur nom, et une autre basée au Panama commence par « Papeete ». En cherchant bien, on trouve aussi une fondation appelée « Raiatea »… Mais est-ce à dire que ces structures sont d’origine polynésienne ? Rien ne le prouve, jusqu’à preuve du contraire…
     
    Lire plus dans notre édition de mardi
     

    Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER 2016-05-10 19:19:00
    VOICI le mail que j'ai envoyé à ICIJ en juin.... 2013 hoohohohohoh

    From: RENE HOFFER
    Date: 2015-02-10 0:29 GMT-10:00
    Subject: Fwd: Swissleaks et XPF.....ICIJ
    To: contact@icij.org


    Bonjour,

    Great to see that you finally mention French Polynesia apart from France in your researches and I would be fond if it would have been after my mail of June 15th 2013.

    ("---------- Message transféré ----------
    De : René HOFFER
    Date : 15 juin 2013 03:00
    Objet : XPF the French republic dobble currency with the euro
    À : contact@icij.org
    Tahiti, "French Polynesia" (sic), outre-mer (offshore): ever heard of the XPF, the second French Republic currency with the XEU?
    You can contact me if interested.")

    Next information : there is no such a thing as a "French Polynesian passport", explaining why the 5 account holders cannot provide such a thing.

    Your next investigation can now be about the currency in wich the money operations have been handled (XPF), most probably thought the well known "Clearstream" bank Société générale would I be absolutely positive of...

    I am presently in France, not so far from Swiss banking country and apply here for a investigation job if such a thing would be possible?

    Job proposition also good for Tahiti where I will return occasionnaly.

    My phone : (33) 6 31 09 15 28

    Also have a look at my 4 x 40 mn interviews - with XPF's on the table - of Decembre 2014
    http://metatv.org/rene-hoffer-polynesie-francaise-la-face-cachee-du-paradis

    Or my book on the matter:
    "L'oie organique 2004-192 du 27 février 2004 Révélations sur l'affaire Gaston Flosse - Noa Tetuanui"
    https://www.createspace.com/5201431

    Avec Honneur

    Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français
    René, Georges, HOFFER
    rollstahiti@gmail.com
    TEIKI 2016-05-10 17:19:00
    How to download this database : https://offshoreleaks.icij.org/pages/database :



    The ICIJ Offshore Leaks Database is licensed under the Open Database License and its contents under Creative Commons Attribution-ShareAlike license. Always cite the International Consortium of Investigative Journalists when using this data.

    This database is powered by Neo4j, a graph database engine that structures data in nodes (the icons you see in the visualization) and edges (the links between nodes). To make this data easily accessible to everyone, regardless of the technical resources at their disposal, we have converted our original database into several CSV files, one per type of node and one for all the edges. You may download an archive of all these files here.

    Please bear in mind that the archive is large, and it costs ICIJ every time you download this file, so if you know how to use BitTorrent, we encourage you to use it with our official torrent file. We'll be making the Neo4j data download available soon.



    About this database

    This ICIJ database contains information on almost 320,000 offshore entities that are part of the Panama Papers and the Offshore Leaks investigations. The data covers nearly 40 years up to the end of 2015 and links to people and companies in more than 200 countries and territories.
    ◾About this data
    ◾Data sources
    ◾How to use this database
    ◾About ICIJ
    ◾Credits


    Disclaimer

    There are legitimate uses for offshore companies and trusts. We do not intend to suggest or imply that any persons, companies or other entities included in the ICIJ Offshore Leaks Database have broken the law or otherwise acted improperly. Many people and entities have the same or similar names. We suggest you confirm the identities of any individuals or entities located in the database based on addresses or other identifiable information. If you find an error in the database please get in touch with us.


    Download data

    The ICIJ Offshore Leaks Database is licensed under the Open Database License and contents under Creative Commons Attribution-ShareAlike license. Always cite the International Consortium of Investigative Journalists when using this data. You can download a raw copy of the database here.


    Support us

    Help ICIJ investigate




    Pieces whoiswho
    The Power Players

    Explore the offshore connections of world leaders, politicians and their relatives and associates.

    Pieces graphs
    Panama Papers: Key Figures

    Discover the big numbers behind the Panama Papers files, including nearly 40 years of data.
    vetea1 2016-05-10 16:51:00
    y en a qui vont regretter d'avoir laissées apparentes leur boite postale... un cout de google est on trouve vite quelques noms... effectivement un est déjà sous les verrous
    Mathius 2016-05-10 16:40:00
    En fait il y a que le menu fretin , qui n'ont laissé leur véritable nom . Ce qui est surtout intéressant c'est d'aller faire un tour aux Samoa et Vanuatu, car souvent le premier compte s'ouvre dans ces pays sous dès noms d'emprunts et se perd ensuite pour le blanchiment dans d'autre pays spécialiser à cette effet. Je remarque juste que notre escroc Chanut n'a pas été aussi malin que cela d'ouvrir un compte sans prete nom, ã moins que c'est lui le prête nom alors ses amis sont franchement tres mâle... Hummm qui sont'ils donc? Un nouveau feuilleton viens de commencé pour l'année.? Notre procureur vas pleurer de partir maintenant , que le monde est injuste..
    Mathius 2016-05-10 11:22:00
    Tiens lorsque j'étais secrétaire général de la ligue des droits de l'homme , un de nos membres avait déposé plainte ( pour des raisons d'intérêts à agir),envers une personne et société dominante à partir de facturation pas tres nets, Dans cette affaire, nous avions découvert le No d'un compte off short au Vanuatu , Panama ect. Le juge avait bien le no de ce compte puis là saisons des pluies est arrivėe et plus rien, pour finir comme par hasard, le retrait de la plainte par le ligueur. Bizarre vous avez dit bizarre comme c'est bizarre.
    Ã l'epoque, Vous avez un journaliste pervers qui devrait aller se cacher pour avoir prit parti . Hummm serait il possible que la POLYNESIE serait une lessiveuse et que les médias n'ont rien vu??
    La vérité fini toujours par ce faire connaître.?
    TeMea 2016-05-10 10:48:00
    ça va se savoir! hahaha, tremblez bande de vereux, la justice, telle un pou est sur votre dos.. Et encore, cette liste n'est sûrement pas complète car il n'y figure que les noms de sociétés avec le mot Tahiti.. Pas très malin ça..
    Hirinake 2016-05-10 08:41:00
    Des noms...des noms, des noms....que le Nunaa le sache ! Apres direction P.J.C (Papeari Jail Center)
    azert 2016-05-10 08:27:00
    il y a espoir de les voir condamner à de lourdes amendes - pas seulement- alors que celui qu n'a rien fait est prié de rendre des comptes - ( ???)
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete