Papara – Coupures d’eau à compter du 15 octobre chez ceux qui n’ont pas payé leurs factures

    mercredi 21 septembre 2016

    eau

    Putai Taae assure qu’il n’y aura pas de coupures pour les familles qui prendront contact avec la régie des eaux de Papara et qui s’engageront par écrit à payer leurs factures. (Photo : Charles Taataroa)

     

    Putai Taae : “Les mentalités ont du mal à évoluer”

     

     

    La Dépêche de Tahiti a rencontré hier le maire de Papara. Ce dernier souhaitait s’exprimer au sujet des coupures d’eau chez les administrés n’ayant toujours pas honoré leurs factures, malgré les lettres de relance, dont la dernière est partie hier, pour que la population comprenne pourquoi le maire et son conseil municipal ont pris cette décision.

    Toutes les familles qui n’auront toujours pas réglé leurs redevances se verront donc couper l’eau à compter du 15 octobre. Le maire de Papara indique que la régie des eaux de la commune, l’Épic Vaipu, a juridiquement le droit de faire cela.

     

     

    Qu’est-ce qui a motivé la commune à prendre la décision de couper l’eau aux administrés qui n’ont pas payé leurs factures ? L’équilibre des comptes de la régie des eaux, gérée par l’Épic Vaipu ?

    Effectivement, depuis que nous sommes aux affaires de la commune, on s’est aperçu qu’une grande partie de la population ne payait pas ses factures d’eau. Ce comportement a fait que le budget de la régie des eaux affiche un compte déficitaire de plusieurs millions de francs. Cette situation ne peut plus continuer. Il est temps que la population comprenne qu’un service a un prix.

     

    La commune a-t-elle le droit de le faire ?

    C’est la loi qui nous l’autorise.

     

    Donc, ceux qui n’ont pas encore honoré leurs factures n’auront plus d’eau à compter du 15 octobre ?

    C’est ce qui a été acté par le conseil municipal. On comprend que les familles ont des difficultés financières, surtout par les temps qui courent. Mais qu’elles s’adressent à l’Épic Vaipu pour trouver une solution. On est prêt à échelonner les remboursements. Mais on demande aux familles
    intéressées de s’adresser à l’Épic Vaipu. Si elles s’engagent avec un document écrit de payer leur eau, il n’y aura pas de coupures.

     

    Est-ce que la population est informée de cette proposition de l’Épic Vaipu ?

    Effectivement. Une campagne d’information a été lancée après le mois de juillet auprès des abonnés. Donc les familles sont informées. C’est important que la population comprenne notre motivation. Il y va de l’intérêt de tous. Si les administrés ne payaient pas leur eau, c’est la mort d’un service que nous tentons à chaque fois d’améliorer. Si les fonds ne suivent pas, c’est difficile d’y parvenir. Mais on ne lâchera pas.

     

    Vous n’avez pas peur de la réaction de la population qui estime que l’eau est vitale et vient de Dieu ?

    Pas du tout. C’est vrai que l’eau est vitale et vient de Dieu. Mais pour que l’eau arrive dans les foyers, il a fallu mener des travaux et installer des  canalisations. Et tout ça a un coût qu’il va falloir supporter. C’est ce qu’il faut que les gens comprennent. La société a évolué, les lois aussi, donc pour l’eau, c’est un service au même titre que le téléphone, Internet ou encore l’électricité. On a trop laissé faire les choses ces dernières années. Ce qui explique que les mentalités ont du mal à évoluer. Mais on n’arrêtera pas d’informer la population.

     

    Propos recueillis par C.T.

     

        Retrouvez dans notre édition du Mercredi 21  septembre 2016 :       

    • La régie des eaux de Papara

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete