Habillage fond de site

Papara – Une marche pour dire “Non à la violence”

lundi 19 août 2019

Plus de 300 personnes ont participé à la marche “Non à la violence”. (© Charles Taataroa)

Plus de 300 personnes ont participé à la marche “Non à la violence”. (© Charles Taataroa)


Trois cents personnes se sont mobilisées, samedi dernier, lors d’une marche à Papara. Organisée à l’initiative de l’Église adventiste du septième jour de Papara, elle a permis de rassembler toutes les confessions religieuses de la commune. Le message fort de cette journée était : zéro tolérance pour la violence sous toutes ses formes, qu’elle soit physique, verbale ou morale.

Une marche “Non à violence”, organisée par l’Église adventiste du septième de Papara, s’est déroulée samedi dernier, entre le parking de la plage de surf de la Taharuu au PK 38,7 et la salle polyvalente Hotu Hau au PK 36 côté montagne, peu avant le parc matériel de la municipalité. Un parcours de trois kilomètres sous un ciel bien ensoleillé et surtout avec plus de 300 participants qui se sont mobilisés pour la même cause.

Toutes les confessions religieuses étaient réunies pour cet événement. Le maire par intérim de Papara Béatrice Peyrissaguet et les membres de son conseil municipal ont également soutenu cette action en participant activement à cette marche.

 

La sécurité au top

 

La police municipale et les sapeurs pompiers ont assuré la sécurité des marcheurs et ont permis de fluidifier la circulation quelque peu perturbée. Adeline Lo Sam Kieou, membre de l’Église adventiste de Papara et organisatrice de cette marche, s’est dit très satisfaite du bilan de la journée.

Pour mémoire, la commune de Papara a connu de sombres histoires d’agressions physiques avec des conséquences insurmontables pour les familles. On n’en citera que trois exemples qui ont marqué à vie la commune, comme en janvier 2011 où une femme a perdu la vie, tuée à bout portant par son père dans le quartier Mahaiatea avec un revolver. En février 2013, dans le même quartier, sur fond d’alcool, un père de famille est décédé sous les coups de son “rival” lors d’une partie de pétanque. Enfin, en juillet 2014, quartier Afarerii PK 34, une bagarre générale s’est soldée par le décès d’un jeune homme de 22 ans pour une histoire de vol d’un haut-parleur.

Après une bonne heure de marche, tous les participants se sont retrouvés dans la salle Hotu Hau pour un concert religieux, suivi d’un cocktail rafraichissant. Les organisateurs prévoient déjà de réitérer le même événement l’année prochaine.

 

C.T.

 

2 CT Papara marche non à la violence_5258

Toutes les confessions religieuses de Papara participaient à cet événement.

3 CT Papara marche non à la violence_5245

Le message fort de cette journée était : zéro tolérance pour la violence sous toutes ses formes, qu’elle soit physique, verbale ou morale.

4 CT Papara marche non à la violence_5272

Les confessions religieuses ont prévu un concert à la suite de la marche.

1 non à la violence 2 non à la violence

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete