PAPARA – Les mauvais payeurs sous la menace d’une coupure d’eau

    mardi 18 octobre 2016

    Vairupe Perez, directeur de la régie des eaux de la commune  de Papara. (© Charles Taataroa)

    Vairupe Perez, directeur de la régie des eaux de la commune de Papara. (© Charles Taataroa)

    Sur 3 400 administrés de Papara, 1 000 n’ont toujours pas honoré leurs factures d’eau alors que l’établissement public industriel et commercial (Épic) Vaipu – la régie des eaux de la commune – a lancé en août une procédure de rappel et de relance pour recouvrir les impayés. Ces familles sont officiellement, depuis hier, sous la menace d’une coupure d’eau. Vairupe Perez, directeur de l’établissement, fait le point de la situation.

     

    Quel bilan tirez-vous aujourd’hui de la procédure de rappel lancée en août ?
    Depuis la campagne de communication lancée il y a un mois dans les médias, le message est bien passé au niveau de la population. Certains ont réagi mais cela reste encore trop faible par rapport aux objectifs qu’on s’était fixés, à savoir un taux de recouvrement de 100 %.
    Pour cela, nous avons mis en place une procédure de rappel et de relance. On vient de terminer le délai de rappel aujourd’hui (hier, NDLR) et on entre dans la phase opérationnelle.

    Cela veut dire quoi, concrètement ?
    À partir de maintenant, les abonnés qui n’ont toujours pas réglé leurs factures peuvent faire l’objet à tout moment d’une coupure d’eau. On est en train de s’organiser, de planifier, à savoir comment et qui.

    Quels ont été les résultats de la procédure de rappel et de relance ?
    Sur 3 400 abonnés, 1 000 ne se sont pas présentés dans nos services et n’ont toujours pas réglé un seul franc de leurs factures 2016. Donc, sur 87 millions de francs de paiement attendus, nous avons reçu aujourd’hui plus de 54 millions. Ce qui représente un taux de recouvrement de 63 %. C’est mieux que les années précédentes mais ça reste toujours très insuffisant par rapport à l’objectif qu’on s’est fixé.

    Il s’agit uniquement de la facture 2016 ?
    Effectivement. Les factures impayées antérieures – 2015, 2014, 2013 et 2012 – sont entre les mains du Trésor public qui met aussi en place une procédure de recouvrement. Dans le courant du premier trimestre 2017, on devrait avoir les résultats sur l’état du recouvrement de 2016 et des années antérieures.

    Connaît-on les récalcitrants ?
    Oui. Pour 2016, nous avons des familles qui sont venues régler totalement leurs factures. D’autres sont venues le faire partiellement. Nous avons offert la possibilité à nos abonnés de régler leurs factures 2016 de manière échelonnée. Ce qui est grave, c’est que 60 à 70 % des personnes qui ne viennent pas régler leurs factures en ont les moyens. On le sait. Nous avons des listes nominatives. On sait qui est vraiment en difficulté et ceux qui ne le sont pas.

    Beaucoup ont réclamé un paiement en plusieurs échéances ?
    Oui. Une mère de famille, qui a quatre enfants à charge avec un revenu de 40 000 F par mois, et qui est consciente qu’il faut payer sa facture d’eau, demande à régler 500 F par mois à vie pour ne pas faire l’objet d’une coupure. On veut que les abonnées viennent nous voir et qu’on puisse  trouver ensemble une solution. Autrement, on appliquera la procédure prévue.

    Propos recueillis par C.T.

     

    capture-decran-2016-10-18-a-08-56-15

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete