Habillage fond de site

Papara sans tavana

jeudi 16 mai 2019

Même s’il intente des recours, Putai Taae perd son mandat à la mairie le temps que ces derniers soient jugés. Photo : archives LDT

Même s’il intente des recours, Putai Taae perd son mandat à la mairie le temps que ces derniers soient jugés. (Photo : archives LDT)

Le 7 mai, le maire de Papara et représentant à l’assemblée de la Polynésie française, Putai Taae, a été condamné par le tribunal correctionnel de Papeete à 18 mois de prison avec sursis, 2 millions de francs d’amende et 2 ans d’inéligibilité avec “exécution provisoire”.

L’“exécution provisoire” signifiant que la décision de justice est immédiatement applicable, sans attendre la fin des délais de recours. Putai Taae est donc déchu immédiatement de tous ses mandats.

Putai Taae a été condamné pour “recel d’abus de confiance” et “prise illégale d’intérêts” dans l’affaire de l’association Taatira ia ora Papara.

Il lui était reproché ainsi qu’à ses proches d’avoir détourné de l’argent public de la commune sous forme de subventions allouées à l’association dont il était président d’honneur. Le tout à des fins personnelles et notamment pour se payer des voyages aux États-Unis.

Hier, selon nos confrères de Tahiti Infos, le maire de Papara a reçu sa notification depuis le haut-commissariat, le démettant sur le champ de ses fonctions à la mairie. Une notification valable aussi pour Charles Villierme et Jean Torohia.

La décision concernant l’éviction de Putai Taae de l’assemblée de la Polynésie française devrait suivre, le temps que les services juridiques du haut-commissariat vérifient quelques points de droit.

La mairie ne restera pas longtemps sans tavana pour autant, et ces trois départs ne sont pas susceptibles de provoquer de nouvelles élections générales. Ils vont être complétés par les arrivées des suivants de liste lors des dernières élections municipales, à savoir Yolande Choune, Rono Kokovi et Hugoline Teriipaia.

Le nouveau conseil municipal de Papara ainsi complété a jusqu’au 8 juin pour se réunir et procéder à l’élection du nouveau tavana et au renouvellement des adjoints. Les tractations s’annoncent d’ores et déjà tendues entre les opposants et les fidèles du maire sortant, qui voit déjà se profiler pour lui l’impossibilité de se représenter aux prochaines municipales en 2020.

 

Bertrand Prévost

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous qu’un Tahitien peut enfin s’imposer à domicile cette année à la Tahiti Pro Teahupo'o ? Si oui, lequel ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete