Papeete – Les commerçants réclament toujours une ligne discontinue

    mardi 27 septembre 2016

    ligne

    Dans l’avenue Georges-Clemenceau, ce feu et ces poteaux centraux, qui empêchent de tourner à gauche entre la clinique Mama’o et Optic2000, seront bientôt décalés. Une pétition réclame aussi la mise en place d’une ligne discontinue à divers endroits de l’avenue pour permettre aux automobilistes d’accéder plus facilement aux boutiques situées sur le trottoir opposé. (Photo : DR)

     

    Il va y avoir un carrefour. On va déplacer le feu avant l’école pour permettre le tourne-à-gauche.Les commerçants de Mama’o, qui ont lancé en juillet une pétition pour revoir les règles de circulation dans l’avenue Georges-Clemenceau (lire La Dépêche de Tahiti du 18 juillet 2016), ont déjà partiellement obtenu gain de cause.

     

    Leur cheval de bataille : supprimer la ligne blanche continue et d’autres aménagements qui compliquent l’accès, pour les automobilistes, aux commerces situés le long du trottoir opposé.

    Or avant même l’envoi officiel de leur pétition, le ministre de l’Équipement Albert Solia, joint par téléphone hier, a annoncé à La Dépêche que le feu et le semblant de terre-plein central qui empêchent les voitures arrivant du centre-ville de prendre à gauche entre la clinique Mama’o et Optic2000 seront déplacés.

    Dès la fin de cette année, un nouveau carrefour devrait donc permettre de mieux desservir les commerces Juliette ou Polymeubles, qui nous assuraient il y a quelques semaines, avoir constaté une baisse de leur chiffre d’affaires depuis le réaménagement de l’avenue en 2013.

    D’aucuns chuchotent que l’installation d’une boutique Wan dans la même rue au début du mois prochain a motivé cette prise de décision rapide… Quoi qu’il en soit, l’une des revendications des pétitionnaires a ainsi été entendue par les autorités.

    La gérante de Polymeubles s’en réjouit. Mais elle prévient que le combat se poursuivra “pour les autres commerçants”, qui réclament la mise en place d’une ligne discontinue à d’autres endroits de l’avenue Georges-Clemenceau. Car au-delà du carrefour de Mama’o, ils sont plus de cent riverains et deux cents employés et responsables de diverses structures (commerces, garderie, temple…), situées tout au long de la route entre le rond-point de l’est et la rivière Fautaua, à avoir signé la pétition.

    Baisse de l’activité commerciale”, “perte de temps pour aller faire demi-tour aux ronds-points”, “contraventions et accidents”… les maux causés par la ligne blanche infranchissable seraient nombreux. Mais, pour l’heure, Albert Solia ne leur donne pas raison.

     

    Pas de pointillés

     

    Il n’y aura pas de ligne discontinue, sinon on remet en cause la sécurité, a déclaré le ministre hier. Quand on a deux voies d’un côté et deux voies de l’autre, c’est trop dangereux de les couper. Et puis, ça remettrait aussi en cause la fluidité du trafic.

    Un refus qui agace une restauratrice : “Si c’était si dangereux que ça, pourquoi l’auraient-ils fait devant le supermarché Hamuta, à Pirae ?”, interroge-t-elle. “Si vous regardez bien, ce sont des pointillés jaunes, donc provisoires, à titre d’essai”, répond le ministre. “Provisoires depuis trois ans ? On aimerait bien, nous aussi, ce type de pointillés provisoires…”, glisse alors la commerçante.

    Dans notre précédent article, nous avions également mis en évidence le fait que la plupart des usagers, “fiu de poursuivre jusqu’au rond-point suivant pour faire demi-tour ” se mettaient hors la loi en coupant les voies inverses au petit bonheur la chance. “Avec des pointillés, au contraire, les gens vont savoir qu’il faut ralentir. Ça sera moins dangereux”, juge la patronne.

    Reste à convaincre les autorités de changer d’avis. La pile de trois cents signatures sera envoyée au ministre, mais aussi au président du Pays et au maire de Papeete cette semaine. Alerté dès le début du mois de juillet, Michel Buillard avait adressé une lettre à la gérante de Polymeubles, l’informant qu’une “étude de circulation de la zone est en cours et que nous nous attacherons à ce que la desserte des commerces soit prise en compte et considérée comme une priorité.

     

    M.G.

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete