Habillage fond de site

Papeete – La commune veut équilibrer son budget déchets en 2018

vendredi 20 octobre 2017

images

Les élus de la ville de Papeete se sont réunis mercredi soir en séance de conseil municipal. C’est le premier adjoint au maire, Paul Maiotui, qui a ouvert la séance.

Il a fait adopter l’ordre du jour comprenant 18 projets de délibération. Michel Buillard est arrivé par la suite pour prendre la relève de Paul Maiotui, lors de l’étude par les élus du rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d’élimination des déchets ménagers de l’année 2016.

Ce rapport sera consultable par les administrés.

Comme d’autres communes de Tahiti, Papeete a signé des conventions avec différents prestataires de service pour le traitement des déchets.

La TSP s’occupe du ramassage des ordures ménagères, des encombrants et des déchets verts. Le traitement des déchets ménagers revient à la société Fenua Ma. Quant aux déchets verts, c’est la société Technival qui a obtenu le marché.

Ce rapport, projeté sur écran géant, a permis aux élus de prendre connaissance des trois grandes lignes que sont l’indicateur technique, l’organisation des collectes des déchets ménagers et les indicateurs financiers.

D’après les chiffres du recensement général de la population de 2012, Papeete compte 25 769 habitants et 8 391 logements.

Le nombre moyen d’habitants par résidence est de 3,1. La capitale est découpée en quatre secteurs pour les ordures ménagères et le recyclable et en 13 sous-secteurs pour les encombrants et les déchets verts. Il n’y a que cinq bornes à verre situées sur tout le territoire de Papeete.

“La collecte des déchets de la ville de Papeete est assurée en gestion directe avec l’aide de prestataires de services via des marchés publics. La TSP assure cela depuis 1992. En 2016, le taux de captage des déchets recyclés est de 29,10 % contre 19,90 % en 2015 et de 17,60 % en 2014. L’an dernier, on a fourni 6 134 bacs verts”, explique l’agent, Moerani Gauthier.

Le parc de bac gris est de 7 386. 26 270 tonnes de déchets végétaux ont été ramassés en 2016. Les dépenses communales pour les déchets sont chiffrées à 837 872 089 F alors que les recettes sont à 579 555 476 F. Les recettes à recouvrer pour 2013 sont de 88 387 188 F contre 174 253 240 F pour l’année 2015.

“Nous avons bon espoir d’équilibrer nos dépenses en 2018. Nous avons lancé une opération de propreté dans la vallée de Titioro. La route est propre grâce aux référents de quartier. Si on appelle la TSP pour venir ramasser les déchets, il y a un coût, les camions sont pesés. On compte bien étendre ce qu’on a fait à Titioro à d’autres quartiers. Il faut dire que nos référents à Titioro jouent le jeu”, relate le sixième adjoint au maire, Charles Fong Loi, en charge de la propreté de la ville.

Pour Michel Buillard, la propreté de la ville reste une préoccupation majeure. “J’ai choisi les quartiers les plus difficiles comme Titioro et sur place, j’ai pu constater un réel progrès dans le comportement des familles. Il y a un certain temps, dans le secteur de Titioro, il n’y avait plus personne pour balayer la route. Hélas, il y a encore des quartiers qui n’ont pas été balayés du tout et on va surveiller ça de près. À Titioro, les gens ont participé et j’ai été surpris. Aujourd’hui, il n’y a plus de tas d’encombrants en face de l’association Dragon. On a fait de même à Tipaerui, où nous avons le projet de mettre en place une petite déchetterie.”

 

De notre correspondant J.H.

 

 

1
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete