Papeete – Journées mondiales de la jeunesse en Pologne

    mercredi 13 juillet 2016

    Un groupe de pèlerins du diocèse de Papeete a pris l’avion dans la nuit du lundi à mardi pour  se rendre en Pologne afin d’assister aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de Cracovie. (Photo : John Hiongue/LDT)

    Un groupe de pèlerins du diocèse de Papeete a pris l’avion dans la nuit du lundi à mardi pour se rendre en Pologne afin d’assister aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de Cracovie. (Photo : John Hiongue/LDT)


    Trente-huit pèlerins sont partis pour Cracovie

     

    L’aventure des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de l’Église catholique  a débuté pour 38 pèlerins tahitiens, qui ont pris l’avion, dans la nuit du lundi à mardi à destination de Paris puis de Cracovie (Pologne) via l’Amérique latine.

    Au préalable lundi soir, une messe d’envoi a été célébrée en la paroisse Maria no te hau par Noël Nohotemorea qui a remplacé Mgr Hubert Coppenrath, hospitalisé au Taaone (lire ci-contre).

    Le plus jeune des pèlerins à participer à ces JMJ du jeudi 28 au dimanche 31 juillet, Toriki, a 9 ans. Il part avec sa grand-mère, Marie-Christine Pavaouau, une Marquisienne de Tahiti et sa cousine, Poehere, 14 ans, élève au collège La Mennais.

    La sœur Simone Liou Fat et la sœur Régine Sialefuka vont également prendre part à cette aventure. “L’intérêt de partir jusqu’en Pologne, c’est de vivre avec ferveur ces JMJ entourées par des jeunes venus du monde entier. C’est la troisième fois que je me rends aux JMJ.

    La toute première, c’était à Madrid, puis je suis allée à Cologne en Allemagne et aujourd’hui, je me rends en Pologne. C’est le pays du pape Jean-Paul II qui, au cours de son pontificat, avait lancé un rassemblement des jeunes, transformé par la suite en JMJ”, raconte la sœur Régine Sialefuka.

     

    Environ 70 Polynésiens

     

    “Vous voici arrivés à la première étape de la préparation pour participer aux JMJ, a annoncé en chaire le prêtre Noël Nohotemorea. Vous partez en Pologne car vous avez reçu une invitation du pape François. Un pèlerinage, c’est une démarche pour demander pardon.

    Chaque pèlerin doit souffrir et contre cette douleur, il n’y a qu’un seul remède, le Christ.” Un second groupe de pèlerins, composés de Marquisiens, prendra l’avion dimanche. Au total, ce sont 68 Polynésiens qui se retrouveront à Cracovie.

    Un million de pèlerins sont attendus à ces JMJ en Pologne. Pour les catholiques du fenua qui n’ont pas pu s’y rendre, le diocèse de Papeete a prévu d’organiser ces JMJ en direct à Taravao (lire ci-dessous).

    Le pape François doit célébrer la messe de clôture et annoncer le pays hôte qui accueillera la 32e édition des JMJ.

     

    De notre correspondant J.H.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete