PAPEETE – L’assemblée de la Polynésie réhabilite le Jardin de la reine

mardi 21 juillet 2015

Un terrain stabilisé, des éclairages de nuit et une nouvelle promenade plantée. Le Jardin de la reine, situé à l’arrière de l’assemblée de la Polynésie, est en cours de réhabilitation jusqu’à la fin du mois de juillet. Une dizaine de millions de francs sont investis pour permettre l’utilisation sereine de l’espace de 5 000 m2 situé au pied des gradins posés en 2012. “À chaque fois qu’il pleut, le grand espace gazonné devient un marécage, une cuvette inutilisable”, explique le cabinet de Marcel Tuihani, le président de Tarahoi, qui a lancé les travaux après les affaissements répétés du terrain. Depuis le début du mois, la terre argileuse infiltrée par les eaux a donc été remplacée par des centaines de mètres cubes de “bonne terre”, et un nouveau gazon va être posé dans les prochains jours. “C’est nécessaire car ce jardin est ouvert au public. Les touristes le traversent pour rejoindre les expositions de plus en plus nombreuses qui ont lieu dans le hall de l’assemblée, et nous recevons régulièrement des demandes de groupes qui souhaitent organiser des événements dans le jardin, ou de jeunes mariés qui veulent s’y prendre en photo”, explique le conseiller technique Yves Haupert. Outre l’impraticabilité du terrain sous la pluie, “ce n’est pas sain”, ajoute-t-il, en référence aux épidémies de dengue et de chikungunya.

Ouvert certains soirs en semaine

Désireux de valoriser ce lieu historique qui bordait l’ancien palais de la reine, le président de l’assemblée souhaite désormais l’ouvrir au public un à deux soirs par semaine. Des éclairages seront donc installés dans le jardin. Enfin, une promenade de plantes typiques de la Polynésie sera aménagée pour les touristes, avec des panneaux explicatifs sur la flore endémique. Une expertise sera également réalisée par le service du développement rural concernant l’abattage de vieux arbres rongés par les termites “qui posent un problème de sécurité par très mauvais temps”, selon l’assemblée. “On ne réaménage pas, on ne casse pas, conclut le cabinet de Marcel Tuihani. C’est une simple mission d’entretien du patrimoine public”, affirme-t-il en réponse à quelques critiques qui soulignent le coût des opérations d’aménagement, récurrentes à Tarahoi. Des travaux avaient notamment déjà eu lieu dans les jardins sous la présidence de Jacqui Drollet. “Mais ce n’était pas des travaux en profondeur”, souligne aujour-d’hui l’entourage de Marcel Tuihani. Depuis son élection à la présidence de l’assemblée en septembre dernier, l’élu du Tahoera’a a déjà fait remplacer le plancher de l’hémicycle qui s’enfonçait et rénové quelques bureaux de conseillers. Cent quatre-vingts millions de francs seront également investis pour mettre aux normes l’électricité du bâtiment, le raccorder au tout-à-l’égout de la ville et s’attaquer aux problèmes d’étanchéité de la toiture. “Il y a des fuites ici ou là, on est obligé de mettre des seaux parfois…”, raconte le cabinet du président de l’institution qui se défend de toute dépense inutile. “C’est un vieux bâtiment, un bien public, rappelle Yves Haupert. Il s’agit de le maintenir à niveau. Or, plus tu attends, plus les travaux sont lourds et chers.”

Marie Guitton

ROBIN DES BOIS 2015-07-22 08:48:00
C'est pas une urgence ça ! 10 Millions de dépenses pour ça ! OLA ! ce n'est pas bon du tout ! il y a tellement de priorité : chômage..... !!!! ouh lala !! y a pas de quoi en être fier de montrer le projet en cours à la télé !!! surtout qu'en plus, si au moins les gens qui on des soucis pour manger chaque jours pouvaient être les bénéficiaires de ce potager !! tu parles ! que ce sont encore le fruit des deniers publics qui sera dans l'assiette des privilégiés de la haute société de la PF (voir l'APF)..... aue tatou eeeeeeee !
    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete