Papeete : pas de hausse des taxes et impôts

mercredi 7 janvier 2015

C’est le premier budget primitif sous le mandat du maire de Pirae,  Édouard Fritch. Durant toute l’année dernière, la nouvelle équipe avait plutôt continué à travailler sur le budget validé par l’ancienne équipe municipale conduite par Béatrice Vernaudon.
Le débat d’orientation budgétaire (DOB) a eu lieu le mois dernier dans la salle du conseil municipal en présence du maire. Une occasion pour les élus d’échanger leurs points de vue et de prendre connaissance des grandes lignes de l’action municipale programmée pour cette année.
Ainsi, le budget de la ville de Pirae se veut ambitieux et prudent. Le maire a en effet souhaité l’élaborer en intégrant au mieux les demandes des différents services, tout en tenant compte de la capacité de financement dont dispose aujourd’hui la commune.
Les principaux axes de ce budget se résument par aucune augmentation des taxes des ordures ménagères pour les administrés, aucune augmentation du prix de la cantine scolaire pour les parents d’élèves malgré la hausse de certains produits alimentaires.
Il existe aussi une volonté municipale forte d’apurer les recettes irrécouvrables et une volonté forte également de recouvrer les arriérées de recettes.
La maîtrise de la masse salariale ainsi que la maîtrise des dépenses courantes, la préservation des équilibres financiers et enfin une politique forte d’investissement s’inscrivent dans les domaines prioritaires de l’équipe d’Édouard Fritch.
“Tous ont été décidés par le maire et son conseil municipal. Il y a eu un dialogue entre nous pour décider les grandes lignes budgétaires et ce n’est pas une mince affaire”, résume en quelques mots un élu de la majorité.
 
Sans entrer dans les détails des chiffres comptables, car trop complexes à comprendre, sachez que le budget primitif de l’année 2015 s’établit à 2,246 milliards de francs, en hausse de 4 % par rapport à 2014. L’effort d’investissement de 320 millions de francs est permis par un apport de crédits nouveaux de 221 millions de francs en emprunts ou subventions.
La commune de Pirae poursuit son action de maîtrise des dépenses de fonctionnement, elles seront de l’ordre de 1,602 milliard de francs en 2015 avec une stabilité de la masse salariale à 876 millions de francs.
Les dépenses obligatoires de fonctionnement, telles que versement aux sections d’investissement, subventions aux institutions, intérêts et remboursements en capital de la dette demeurent stables à 149 millions de francs d’une année sur l’autre.
On peut souligner que ce budget primitif a été réalisé dans un contexte qui demeure contraint.
L’équilibre financier prévisionnel du budget primitif 2015 s’établit en dégageant une épargne nette de 75 millions de francs et les recettes d’investissements hors emprunts de 59,6 millions de francs, soit un autofinancement total de 134,6 millions de francs.
Le volume d’investissement envisagé pour 2015 est de 372,6 millions de francs, en augmentation de 71 % par rapport à l’exercice 2014.
Les budgets annexes concernant l’eau et les ordures ménagères ont été dans la foulée étudiés et validés par les élus à quelques jours de la fin d’année 2014.
Prochain conseil municipal, le jeudi 12 février. Ce sera alors le tout premier de l’année 2015 et parmi les dossiers à examiner figurent l’avenir de la salle Aorai Tini Hau.
 
J.H.

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete