Papeete est le port étranger qu’Esmeralda a le plus souvent visité

    jeudi 8 décembre 2016

    esmeralda

    Les officiers Jérôme Raab et Luis Allamand font partie des 306 membres d’équipage du gigantesque voilier-école chilien Esmeralda. (© Marie Guitton)

     

    Avec ses 113 mètres de long et ses 21 voiles, c’est l’un des cinq plus grands du monde : le voilier-école Esmeralda a accosté hier matin à Papeete, après une journée d’escale à Moorea. Ce bâtiment de la marine chilienne ouvrira ses portes au grand public aujourd’hui et demain après-midi, de 14 à 18 heures, et samedi matin, de 10 heures à midi.

    Une messe au profit de la communauté latino-américaine (une quarantaine de Chiliens, nés au Chili, vivraient actuellement en Polynésie) y sera aussi célébrée aujourd’hui, à midi.

    À son bord : 306 membres d’équipage, dont la moitié est des étudiants d’une vingtaine d’années en stage pratique après leur formation à l’école navale. Leur voyage aura duré sept mois au total, Tahiti étant leur dernière étape avant un retour au Chili prévu le 8 janvier prochain. Entre défilés et cérémonies au Japon, en Corée ou en Chine, relâche à Hawaii ou en Indonésie… les jeunes auront aussi appris à naviguer aux étoiles et surtout à s’entendre lors des 168 jours passés en mer.

    Construit en 1946, l’Esmeralda était venu au fenua dès son premier voyage avec l’armée chilienne, en 1955. Chaque année, il embarque à son bord des élèves en formation. “Tous les marins chiliens, officiers, chefs de la marine, ou les plus jeunes, sont allés sur l’Esmeralda”, raconte son actuel capitaine, Carlos Schnaidt, qui est lui-même passé trois fois en Polynésie à son bord. Papeete est le port étranger le plus visité par ce navire : 25 fois au total, la dernière remontant à 2011, jusqu’à aujourd’hui.

    Cette année, déjà 8 195 visiteurs sont montés à son bord, pour découvrir son pont, sa cabine de commandement, ses salons ou ses cuisines. “Le bateau, c’est une grande ville, raconte son capitaine. Il fonctionne 24 heures sur 24.” Samedi, l’Esmeralda repartira pour 28 jours de traversée jusqu’à Valparaiso, au Chili. C’est donc à bord que l’équipage passera les fêtes de fin d’année. 

     

    M.G.

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Selon vous, que faudrait-il faire pour améliorer les transports en commun ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete