Habillage fond de site

Papenoo – Le troisième randonneur toujours introuvable

mercredi 12 avril 2017

te faaiti

Le randonneur porté disparu depuis dimanche dernier n’a toujours pas été retrouvé. (© Jennifer Rofès)

Le troisième randonneur emporté par la montée des eaux à Te Faaiti, dimanche dernier, n’a toujours pas été retrouvé. Selon le haut-commissariat, de nouveaux moyens ont été mobilisés pour tenter de retrouver cet homme. L’hélicoptère interadministration ainsi que des moyens maritimes de la gendarmerie nationale ont été mis à disposition. Pour autant, à 17 heures, hier soir, les recherches n’avaient rien donné. “Il y a malheureusement de moins en moins d’espoir de retrouver cette personne vivante”, avouait-on au sein du haut-commissariat.

Par ailleurs, ce drame, qui a déjà coûté la vie à deux personnes, a aussi fait réagir de nombreux internautes sur les réseaux sociaux.

Certains polémiquent sur le fait que ce groupe de 19 randonneurs n’était pas accompagné d’un guide professionnel, d’autres mettent en cause un manque de vigilance lié à la saison des pluies.

Pour Jimmy Leyral, guide de randonnée professionnel, ces critiques ne sont pas acceptables. “Il existe quatre associations de randonnées à Tahiti et toutes sont formées pour se rendre en montagne. L’association Avae Tere Tere était même partie faire une reconnaissance des lieux le jeudi, chose que peu font. Quant à la météo, elle était parfaite. Pour preuve, 95 % de mes collègues étaient dans la montagne dimanche dernier. Météo France avait levé une vigilance jaune deux jours avant. Il y avait un grand ciel bleu le matin même. C’est un événement tragique, terrible même, mais que personne n’aurait pu anticiper.”

 

Des crues inopinées

 

Quant à savoir si, en saison des pluies certains sites de randonnées sont à éviter, Jimmy Leyral est tout aussi clair : “La montagne, c’est notre métier, on travaille toute l’année. À Tahiti, dans une même journée, on peut avoir le niveau de crue le plus haut et le plus bas, mais cela se joue à l’échelle de l’heure et non pas de la saison. Moi, à partir du moment où météo France indique une vigilance jaune, je ne sors pas. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé le week-end dernier où j’avais prévu un bivouac avec 20 personnes à Te Pari, à Teahupoo, et que j’ai annulé suite au bulletin de Météo France”.

Selon ce professionnel, les crues inopinées lors de randonnées en montagne arrivent bien souvent, et ce, pas forcément en saison des pluies.

Un avis que ne semble pas partager le maire de la commune de Hitia’a o te Ra, Domingo Dauphin, qui, le 31 mars, a pris un arrêté interdisant la pratique de toutes activités dans toutes les vallées de la commune et les baignades sur l’ensemble de son littoral compte tenu des mauvaises conditions climatiques qui sévissent actuellement sur le territoire communal.

Le directeur général des services de Hitia’a o te Ra, Jean-Claude Apuarii, précise par ailleurs que cet arrêté sera maintenu tant que le maire n’aura pas rencontré l’administrateur des îles du Vent qu’il a sollicité dans le but de prendre des mesures protectrices pour tous les randonneurs.

Jean-Claude Apuarii a également signalé que toute personne qui ne respecterait pas cet arrêté serait sanctionnée. Cela signifie donc que, jusqu’à la levée de l’arrêté, les guides professionnels sont au chômage technique car, selon Jimmy Leyral, “la plupart des randonnées se situent à Hitia’a o te Ra, c’est 90 % de notre activité”.

 

Jen.R.

 

papenoo

 

 

1
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete