Habillage fond de site

La paroisse protestante de Maraa a nettoyé samedi le bord de mer entre le PK24 et le PK26

lundi 29 janvier 2018

nettoyage plage

On ne peut qu’applaudir le geste éco-citoyen de la paroisse protestante de Maraa pour protéger ce magnifique décor. (© Christophe Cozette)


Samedi dernier, de nombreux membres de la paroisse protestante de Maraa, à Paea, ont nettoyé les bords de mer entre les PK 24 et 26. Durant quatre heures, ils ont débarrassé le lagon d’une foule d’objets insolites dont la présence est une nuisance pour l’environnement. Cette opération écocitoyenne est renouvelée tous les trois mois environ.

Tu ne pollueras point. Malheureusement, ce “11e commandement” fictif n’a jamais vu le jour. Ce qui n’empêche pas, aujourd’hui, certaines confessions de prêcher en faveur de l’environnement, mais aussi de passer à l’action.

Tel a été le cas samedi dernier durant quatre heures, pour de nombreux membres de la paroisse protestante de Maraa à Paea. Leur mission les a conduits entre les PK 24 et 26, où ils ont littéralement ratissé les bords de mer, leur redonnant une nouvelle jeunesse.

Plus de 50 participants, répartis en deux groupes, chacun avec son kilomètre de plage à parcourir, ont passé leur matinée de samedi, la plupart du temps les pieds dans l’eau, souvent boueuse, suite aux récentes pluies.

Chaque équipe a œuvré comme dans une battue, et jusqu’à deux mètres dans le lagon, pour récupérer les déchets laissés par l’homme. Des plongeurs sont venus chercher ensuite les déchets au-delà de cette distance.

 

Du casque audio au bodyboard

 

L’ensemble de ces pehu ont été mis en bord de route, en attendant un ramassage des ordures de la commune, organisé dans la foulée de cette journée caritative de samedi. L’opération est faite tous les trois mois environ et c’est sans doute, la seule paroisse à organiser une telle sortie écocitoyenne.

“Nous sommes ici en partenariat avec une association de la commune pour un Clean Up Day, qui est une première, pour ce secteur, explique Raimana, membre de la paroisse protestante de Maraa.  C’est une façon pour la paroisse de sensibiliser un peu plus les gens, par rapport au civisme, pour qu’ils deviennent de bons écocitoyens. On essaye surtout de sensibiliser les jeunes, c’est eux l’avenir de demain”.

En retrait et chargé de centraliser les déchets laissés par l’homme, Raimana s’attend à voir de tout, sortir du lagon. “Nous avons déjà nettoyé d’autres parties de plage de Paea, et la plupart du temps, on ramène des roues mais on s’attend à voir des congélateurs ou d’autres choses comme cela” dit-il.

Pour Pita, la pêche a plutôt été bonne. Motivé parmi les motivés pour un fenua propre, Pita a son explication, tout à lui sur cette pollution envahissante.

“Avant, il n’y a avait pas de ramassage de déchets. Alors qu’est-ce que faisaient nos anciens ?”, demande Pita, entre deux ramassages. Et répondant aussitôt à sa question : “Eh bien, ils jetaient leurs déchets dans le lagon. Pour eux, ce n’était pas beau à voir mais ils ne savaient pas non plus que la mer ne pouvait pas accumuler tout cela”.

Explication toute relative mais l’intérêt est que nous regardions la même “bonne voie”, celle d’un environnement propre. 

 

Christophe Cozette

 

nettoyage plage maraa

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete