Pas de record pour Earth Hour Tahiti

    lundi 30 mars 2015

    En journée puis en soirée, le public était invité à « penser planète » samedi, pointe Vénus à Mahina. Au coucher du soleil, pour l’opération mondiale Earth Hour, un concert acoustique a baigné la nuit, lumières éteintes. Malheureusement, la population a moins participé cette année.
     
    « L’urgence de ralentir ». A l’instar du dernier documentaire projeté au cours de l’évènement de l’Isepp, « L’envers du monde », la semaine dernière, l’opération mondiale Earth Hour a donné l’occasion au public venu à la pointe Vénus de Mahina, tout au long de la journée de samedi, de réfléchir à l’avenir de notre planète, pressée comme un citron. Point d’orgue de cette journée : de 20h30 à 21h30, les consommations superflues d’énergie se sont tues et la lumière ne fut plus. Enfin presque.
    A Mahina ou dans les autres communes « Earth Hour » de Tahiti et Moorea,  il suffisait d’apporter des déchets recyclables pour rentrer sur les différents sites. La touche Earth Hour Tahiti en quelque sorte, les déchets recyclables récoltés étant intégrés dans l’opération 1kg = 1f de Fenua ma, au profit des associations qui oeuvrent en faveur des enfants défavorisés.
    Les plus jeunes ont aussi, en début d’après-midi, participé à diverses activités, toutes tournées vers l’environnement.
    1 700 villes de 170 pays participent à ce Earth Hour qui fête sa 9e édition cette année. Lancée à Sydney en 2007, à l’appel du WWF (Fond mondial pour la nature), l’initiative invite tout le monde à éteindre ses lumières durant une heure. En 2014, l’opération avait plutôt bien réussi à Tahiti puisque entre 20h20 et 21h40, la société TEP (société de transport d’énergie électrique de Tahiti), partenaire de l’événement, avait constaté une baisse de 4 mégawatts de production électrique. 4 mégawatts c’est 2,6 tonnes de CO2 rejetées dans l’air, soit 112,5 tours de l’île de Tahiti en 4×4 (13 000km), soit un aller/retour Papeete – Los Angeles en voiture.
    Pas mal, mais l’objectif 2015 était de faire mieux, soit 5 mégawatts.
    Tout était prévu pour l’heure H. « Nous avons installé une rampe lumineuse et, à chaque palier, nous allons éteindre une ampoule » a précisé en cours d’après-midi, Tamatoa Taurua, le coordinateur.  « Au départ, toutes les lumières sont allumées, elles sont au nombre de 15, chacune représente une consommation de 330 000 watts ».
    Et la rampe, au sunset, tous feux allumés, avait fière allure et collait parfaitement aux diverses animations de cardio-fit et de fitness, organisés pour attirer et décrasser environ 1000 personnes, avant de plonger dans la nuit noire et de compter les watts gagnés.
    Au bord de l’eau, de nuit, de petites embarcations traditionnelles « Titiraina » ont été mises à la disposition des enfants. Une vingtaine de titiraina ont été construites sur place, sous leurs regards émerveillés.
    « C’est un message envoyé au ciel, à la vie qui nous est donné, à la culture, la nature, à la mer. Nous sommes en communion avec la terre, c’est un message polynésien envoyé aux autres nations » nous a précisé Tamatoa, incollable sur les titiraina. Entièrement réalisées en fibres naturelles, elles étaient dotées d’une petite lampe traditionnelle en noix d’amande séchée, allumées avant leur mise à l’eau. Les titaraina sont également un lieu de concentration de poissons. « Quand on jette un coco à la mer, il n’y a pas d’incidence écologique, au contraire, le plancton s’installe dessus ce qui fait venir les poissons » explique Tamatoa, écolo jusqu’au bout.
    « C’est pour penser à notre planète » pouvaiton entendre de la bouche d’un parent à son enfant alors que les premières lanternes s’allumaient.
    Après le top départ, la pointe a été plongée dans le noir. La société TEP informait en direct de la progression de la consommation électrique. Mais alors que Bob Dylan ou Marley berçaient le public recueilli, les lumières de la guirlande peinaient à s’éteindre. Tahiti aussi.
    Le message ne semble pas encore avoir touché une majorité de la population. Ce n’est qu’un « petit » 2,7 mégawatts d’économie qui a été comptabilisé cette année. Il est urgent de réagir…
     
    Lire plus, notamment l’opération menée sur Moorea, dans La Dépêche de Tahiti de lundi 30 mars ou au feuilletage numérique
     

    Teva 2015-03-30 18:20:00
    Tu as bien raison Flo, c'est tout a fait ça. par contre ma femme et moi n'avons pas vraiment de mérite, nous avons juste apprécier la soirée à Mahina sur notre pe'ue :) en fait j'ai eu l'occasion de discuter avec l'un des bénévoles (ou organisateur je sais pas?) en fin de soirée pour m'informer un peu , et comme tu dit Flo, bravo a ces jeunes ! A l'année prochaine, nous reviendrons avec nos voisins :)
    Flo 2015-03-30 17:47:00
    TEVA, laisse dire faire ça n'est pas grave même si je comprends que cela puisse être un peu agaçant de lire de telles choses. Il y aura toujours de bonnes et moins bonnes choses en chaque évènements. Il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne font jamais de conneries. Mais franchement pour m'être déplacé et avoir apprécié tout de même la soirée on sentait bien que bien des personnes telles que ta femme et toi se sont donnés les moyens et ont donné de leur temps pour permettre cet évènements et cet honorable de votre part. Ne vous laissez pas démonter moralement et au contraire transformez ces petites choses en des idées encore meilleures pour l'an prochain. Merci a vous et aux autres qui comme vous avez œuvré a la réalisation de cette soirée.
    Teva 2015-03-30 17:30:00
    Tommy, toi t'as pas tout compris on dirait... si tu t'informais mieux Earth Hour est un événement mondial né en Australie, alors si tu veux suggérer à l'organisation internationale de rebaptiser l'événement avec un nom " tahitiano-français ou franco-tahitien " fais toi plaisir et agit au lieu de critiquer des initiative locales de jeunes qui veulent faire avancer les choses, assis devant ton ordinateur.. après tu parles de la com perso moi et ma femme on a vu pas mal de choses sur le net/tv/cinéma/journaux (et encore j'ai entendu dire qu'il y avait d'autres trucs), on étaient même presque fiu à la fin de voir Earth Hour partout c'est pour te dire lol Après si les gens préfèrent regarder The Voice avec toutes les lumières allumées au lieu d'un petit concert gratuit sur la plage, si les mairies et le gouvernement se bougent pas plus que ça, ça sera pas facile c'est sûr mais ça vaut le coup d'essayer.. ou du moins si on veut pas essayer, on se tait au lieu de casser les autres..
    Flo 2015-03-30 16:33:00
    J''ai apporte mes dechets pour jouer le jeu avec plaisir. L''ambiance etait vraiment sympathique, mais decu comme beaucoup apres 3 tentatives de decompte de l''animateur, de ne voir aucune lumiere publique s''eteindre non plus. Des questions a se poser..
    Tommy 2015-03-30 15:20:00
    Communication insuffisante, peut-être, pour expliquer le peu de succès manque d'intérêt. En outre, l'emploi des mots "Earth Hour" n'est pas des plus adapté. Tout le monde ne connaît pas ou imparfaitement l'anglais (langue indispensable et admirable). Il faudrait commencer par le commencement, et sans vouloir froisser aucun susceptibilité linguistique, ce serait plus efficace de baptiser l'opération d'un nom tahitiano-français ou franco-tahitien, pour que tout le monde puisse au moins comprendre!!
    Tommy 2015-03-30 15:09:00
    J'ai posté un commentaire ce matin, qui n'est pas publié !!!!!
    Pito 2015-03-30 12:11:00
    Pendant ce temps là, EDT nous plume allègrement. Il serait plus intelligent, dans un pays comme le nôtre, qui bénéficie d'un ensoleillement parfait, d'autoriser et d'aider toute personne ou entreprise pour installer des panneaux solaires, d'aider les communes pour installer de l'éclairage public solaire. Mais malheureusement nous n'en sommes pas encore là, voilà un dossier important pour notre gouvernement. Ces manifestations de ce type sont pour faire plaisir aux écolos bobos, demain comme d'habitude les lampes flaireront toute la nuit dans les farés !!!!!!
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete