Patu Mamatui : “La boxe m’a permis de m’en sortir et de voir la vie autrement”

    jeudi 25 août 2016

    Patu

    Patu Mamatui est passé de la rue à la boxe, puis à la danse pour finir par exercer aujourd’hui le métier de tatoueur. (Photo : Charles Taataroa)

     

    Il est né et a grandi à Mama’o, un quartier difficile

     

    Après avoir réalisé un reportage à Mama’o Aivi et à Mama’o Vallon, sur l’aspect social de ce quartier, où de nombreuses personnes vivent dans des conditions difficiles, La Dépêche de Tahiti s’intéresse aujourd’hui à la jeunesse de Mama’o.

    Patu Mamatui a 30 ans aujourd’hui et son quartier Mama’o l’a vu grandir. Après un parcours difficile, il a ouvert, en décembre dernier, son salon de tatouage.

    Je garde toujours le souvenir des jeunes de mon quartier qui ne travaillent pas, leurs parents également. Donc imaginez comment ça se passe à la maison, explique-t-il. Les maisons sont construites les unes sur les autres, les familles vivent à plusieurs dans une maison et ne parlons pas des nuisances sonores.

    Adopté par sa famille, Patu Mamatui n’a pas vécu avec ses parents biologiques. Il a toujours vécu dans cette ambiance, et pensait que tout cela était normal.

    Quand on est petit, on pense toujours que la vie est ainsi faite. C’est ce qui m’est arrivé.

     

    Dans la peau d’un SDF

     

    Mais à 15 ans, Patu Mamatui perd les pédales et quitte son quartier pour aller vivre dans les rues de Papeete.

    J’en avais marre et je suis parti de chez moi. J’ai vécu dans la rue. J’ai vu des tas de choses, des fights et toutes sortes de vices. Ça a duré deux ans. Mais en voyant des SDF de 40 à 50 ans dans les rues de Papeete, je me suis dit qu’à mon âge, je n’allais pas continuer comme eux.

    À 17 ans, Patu Mamatui retourne dans son quartier malgré les conditions de vie difficiles avec sa famille.

    Il a commencé à faire de la boxe avec Timi Taupua, un ancien boxeur, tout en faisant des petits boulots pour subvenir à ses besoins.

    Je travaillais sur des chantiers tout en continuant le sport. Ensuite, j’ai commencé à faire des compétitions.

    Entre-temps, il se rapproche de Julien Itae-tetaa, un autre entraîneur de boxe de son quartier.

    Il m’a forgé l’esprit. Il me parlait beaucoup. Lorsque j’avais des difficultés, il me soutenait. Je le considère comme mon papa.

    Avec ce dernier, Patu Mamatui ira loin dans la boxe. Il a été champion de Polynésie en 2003 dans la catégorie mi-lourds et a également obtenu deux médailles d’or en boxe thaïlandaise en 2004 et 2005.

    Ensuite, il a choisi d’évoluer dans le domaine de la culture, dont le ’ori Tahiti. Patu Mamatui a dansé dans plusieurs groupes locaux comme Ahotoru Nui, Nonahere et Hitireva.

    En 2011, il s’inscrit au Centre des métiers d’arts pour faire de la sculpture. Trois ans après, en 2014, il obtient son diplôme et décide de se lancer dans le tatouage qu’il pratiquait déjà avec un membre de sa famille.

    Je suis sorti de mon quartier pour aller vivre ailleurs. Ce recul m’a permis de me projeter dans l’avenir et surtout de changer de cadre de vie”, indique-t-il.

    En décembre dernier, Patu Mamatui ouvre son propre salon de tatouage dans l’immeuble Chin Loy, à quelques mètres de son quartier.

    Aujourd’hui, j’ai décidé de me mettre à fond dans le tatouage et la danse. Je me prépare en fait pour endosser le rôle de ra’atira”.

    Patu Mamatui est conscient qu’il a réussi professionnellement et socialement. “Ça n’a pas été facile. Mais aujourd’hui, je suis très satisfait de mon parcours. J’ai repris la boxe et je vais reprendre aussi les compétitions. Tout ça en continuant le jiu-jitsu.

    Depuis ces dernières années, Patu Mamatui commence à se faire un nom dans le domaine du tatouage.

    Il a déjà pratiqué son art à l’étranger, notamment en Californie, aux États-Unis. Il est devenu un vrai modèle pour les jeunes de son quartier.

     

    C.T.

     

    Retrouvez dans notre édition du jour :

    • Plus de photos
    • Encadré : Les petites phrases de Patu Mamatui
    • Encadré : La boxe, le sport le plus pratiqué dans le quartier

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete