Pauline Corbier, nouvelle directrice d’antenne du BRGM

    mercredi 14 décembre 2016

    pauline corbier bgrm

    (© DR)

     

    Pauline Corbier (en photo) a été nommée directrice de l’antenne Polynésie du bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), récemment. Elle a travaillé au BRGM Pays de la Loire où elle a exercé la fonction d’hydrogéologue régionale jusqu’en 2004.
    Elle est ensuite partie vers la direction régionale du BRGM en Aquitaine pour mener des missions d’expertise et gérer différents travaux sur la gestion quantitative et qualitative de l’eau.

    Chef de projet, elle a piloté plusieurs études, comme le fonctionnement des nappes alluviales ou la potentialité d’aquifères profonds. Cette expérience lui donne aussi l’occasion de gérer des équipes pluridisciplinaires.

    Fermée en 2006, l’antenne polynésienne du BRGM rouvre aujourd’hui avec un projet sur la gestion des eaux souterraines, lancé en mars. Ce projet est piloté par le ministère polynésien de la Culture et de l’Environnement, par l’intermédiaire de sa direction opérationnelle compétente, la Diren.

    Il constitue un projet d’envergure (2,4 millions d’euros —  286 millions de francs — sur trois ans) qui vise à doter la Polynésie française d’outils de gestion et d’exploitation des ressources en eaux souterraines.

    Il s’agit de développer des outils plus performants, pour faire face aux défis actuels tels que l’augmentation des besoins en lien avec le développement démographique et touristique, la distribution d’une eau de qualité, la sécurisation de l’approvisionnement, les risques de pollution, les intrusions salines.

    Il s’agit également d’anticiper les défis futurs comme l’évolution possible des conditions d’accès aux ressources en raison du changement climatique.

    Ce projet permettra d’appréhender différents contextes (îles hautes, îles mixtes et atolls). Il permettra par ailleurs de développer une méthodologie transposable aux îles qui ne seront pas étudiées dans le cadre du programme.
    Pauline Corbier contribuera à la concrétisation d’autres projets d’appui aux politiques publiques locales, tels que la poursuite de l’évaluation du potentiel géothermique de l’île de Tahiti, la caractérisation des risques littoraux sur les îles de Tahiti et de Bora Bora ou encore la révision du code minier de la Polynésie.

    Elle pourra également initier d’autres projets ou d’appui aux politiques publiques, sur des sujets d’intérêt pour la Polynésie (en particulier les conséquences du changement climatique), en privilégiant les partenariats locaux. 

     

    D’après un communiqué

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete