Habillage fond de site

Le Pays demande 520 millions à Gaston Flosse et ses “employés fictifs”

vendredi 5 mai 2017

justice

Le 5 octobre, Gaston Flosse saura s’il a ou non à rembourser solidairement plus d’un demi-milliard de francs. (© Florent Collet)

Après la condamnation en 2013 de Gaston Flosse et 17 autres personnalités politiques ou syndicales dans l’affaire des emplois fictifs, la cour d’appel de Papeete s’est penchée hier sur le volet civil de l’affaire.

Le Pays demande ainsi à être payé 440 millions de francs pour le préjudice matériel et 80 millions pour le préjudice moral. De son côté, l’assemblée de la Polynésie française demande à son président d’alors, Justin Arapari, et aux personnes condamnées à l’époque de verser 157 millions de francs de préjudice matériel et 12 millions de préjudice moral.

Une demande contestée notamment par Me Quinquis, selon qui “un manque de rigueur dans la procédure” devrait permettre à son client de n’avoir aucune somme à verser. Pour lui, l’affaire est doublement prescrite, irrecevable et les sommes demandées par le Pays sont mal quantifiées.

L’avocat général a demandé à ce que la loi pénale soit appliquée et a déclaré que le Pays, victime, est en droit de voir réparé le préjudice subi. La cour rendra sa décision le 5 octobre.

 

F.C.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete