Pêche aux trocas : déjà plus de 100 pêcheurs inscrits

    mardi 11 octobre 2016

    pêche

    La salle principale de la mairie de Teahupo’o n’était pas assez grande pour accueillir les nombreux pêcheurs venus s’informer
    des modalités de la prochaine pêche aux trocas. (© Anne-Charlotte Bouleau)

    Le coup d’envoi de la prochaine campagne de pêche aux trocas devrait intervenir le 31 octobre et se terminer le 30 novembre.
    À Taiarapu-Ouest, Teahupo’o table sur un quota de 75 tonnes, sous réserve de la validation de l’arrêté concerné lors du prochain conseil des ministres.
    Pêcheurs et membres du comité de surveillance étaient réunis, hier, à la mairie, pour évoquer les consignes de ramassage, ainsi que le cas particulier du rahui.

     

    Plusieurs dizaines de personnes étaient réunies, hier matin, à la mairie de Teahupo’o, à l’occasion d’une réunion visant à préparer la prochaine pêche aux trocas, qui devrait intervenir du 31 octobre au 30 novembre. Il s’agissait notamment de renouveler les référents du comité de surveillance, au nombre de six, soit deux personnes par tronçon de la section de commune, du début au milieu de celle-ci, jusqu’au Fenua ‘Aihere.

     

    Dédommagés à hauteur de 5 F par kilo, leur rôle consiste à veiller au bon déroulement de la pêche, que ce soit au niveau de la taille des coquillages prélevés (entre 8 et 11 cm), des quotas attribués à chaque équipe ou encore des horaires de ramassage (du lundi au dimanche, de 6 heures à 18 heures, selon un vote réalisé à main levée). Cette réunion avait donc surtout une vocation d’information, ce mois de pêche constituant une exception à la protection de l’espèce.

     

    Le rahui sera épargné

    Plusieurs points ont ainsi nécessité une clarification, comme ce fut le cas pour le rahui. Il s’agit d’un espace maritime protégé de 768 hectares, où il est interdit de naviguer, de se baigner et de pêcher, dans le cadre d’une gestion durable des ressources.

     

    “Certains ont demandé si on pouvait quand même autoriser la pêche aux trocas dans cette zone. La décision appartient au comité de gestion du rahui mais, de toute façon, la majorité des pêcheurs s’y oppose, selon le principe du tapu”, précise Gérard Parker, maire délégué de Teahupo’o.

    La question du respect des limites géographiques, source de conflit, a également été évoquée. Il faut dire que cette campagne de pêche constitue une aubaine pour bon nombre de familles. Preuve en est : à l’issue de la réunion, plus d’une centaine de personnes s’y étaient déjà inscrites.

     

    “Il y a de nombreux jeunes qui n’ont rien, alors, à l’approche des fêtes, c’est une vraie opportunité. Ceux qui étaient présents ont vraiment besoin d’aller à la pêche ; c’est en tout cas ce que j’ai pu lire sur leurs visages”, confie Gérard Parker.

    Selon lui, le prix de rachat des coquillages (entrant dans la fabrication de boutons dans le secteur du textile) aurait oscillé entre 300 et 340 F le kilo par le passé. Cette année, un quota de 75 tonnes pourrait être attribué à Teahupo’o, sous réserve de validation de l’arrêté concerné, une décision qui devrait intervenir lors du prochain conseil des ministres. 

     

    Toujours à Taiarapu-Ouest, Vairao et Toahotu tableraient respectivement sur un quota de 40 et de 60 tonnes. Des réunions d’information doivent également s’y tenir cette semaine, les listes des pêcheurs et des membres des comités de surveillance devant être remises au service de la pêche dans les prochains jours.

     

    A.-C.B

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete