Habillage fond de site

Pédopornographie : DJ Fred a fait au moins 80 victimes

lundi 3 décembre 2018

DJ FRED

DJ Fred était entendu ce matin chez le juge d’instruction, un rendez-vous quasi mensuel compte tenu du nombre important de victimes. (Photo Florent Collet / LDT)

C’est une longue et minutieuse enquête menée actuellement par le juge d’instruction Laurent Mayer à l’encontre de Wilfrid Atapo. Plus connu à Tahiti sous le nom de DJ Fred, une information a été ouverte à son encontre en juillet 2017, et il a été mis en examen pour sept chefs d’inculpation et notamment pour corruptions de mineurs de 15 ans et pédopornographie.

Comme c’était le cas aujourd’hui, chacun de ses passages devant le juge d’instruction révèle de nouvelles victimes. Elles seraient plus de 80 à l’heure actuelle. Pour les retrouver, la justice a du faire appel à  des cyber-gendarmes regroupés en sein d’une entité créé juste après la révélation de l’affaire.

DJ Fred aurait en effet de bonnes connaissances en piratage acquises sur le dark web. Il aurait ainsi monté un site de phishing, autrement dit un site d’hameçonnage pour accéder aux données sensibles des utilisateurs. En l’occurrence ce site proposait des photos d’enfants de différents âges et de différents archipels de Polynésie. Sans le savoir, les personnes cliquant sur le site se retrouvaient piratées, et de fil en aiguille le virus pouvaient infecter d’autres ordinateurs. C’est ainsi les identifiants et mots de passe facebook de près de 1000 personnes qui auraient ainsi été obtenus frauduleusement. Avec cette fausse identité virtuelle, DJ Fred dialoguait ensuite avec des victimes pour obtenir des photos dénudées. Lorsqu’il les obtenait, il menaçait ensuite de les diffuser si la victime ne cédait pas à son chantage qui consistait à demander des actes de nature sexuelle parfois avec l’entourage. La plus jeune victime serait âgé de 8 ans. Aujourd’hui âgé de 33 ans, DJ Fred n’est pas inconnu de la justice. En 2015, il avait été condamné à 8 mois de prison avec sursis pour corruption de mineure. Il apparait qu’hospitalisé durant l’enquête, DJ Fred aurait continué à dialoguer vers l’extérieur pour satisfaire ses pulsions. Dans le cadre de cette nouvelle affaire, il a déjà accompli 8 mois de détention provisoire et est actuellement sous contrôle judiciaire.

 

F.C.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete