Habillage fond de site

Le pèlerinage de Glenn, en mémoire de son père, “Ben” Malsbury

mardi 14 novembre 2017

1MOO 4 américain

Glenn et Linda et le carnet de bord du mécanicien “Ben” Malsbury, où toutes les escales de son périple étaient répertoriées.(©Photo : J Rey/LDT)


William Benjamin Malsbury originaire du New-Jersey aux États-Unis, était mécanicien à bord de l’USS Lloyd.
Ce bâtiment était un APD (Attack Personnal Distroyer). Il a croisé dans le Pacifique Sud durant la Seconde Guerre mondiale, et plus particulièrement à Bora Bora en 1944.
En mémoire du passage de son père, Glenn et son épouse, Linda, effectuent un voyage pèlerinage sur l’île qui a accueilli l’USS Lloyd, il y a 73 ans.

 

Après avoir quitté Philadelphie en août 1944, et après avoir traversé les Caraïbes puis le canal de Panama, l’USS Lloyd a navigué vers les Galapagos avant d’atteindre Bora Bora.

L’escale a été de courte durée, du 20 au 22 octobre 1944, le temps de faire le plein pour repartir vers l’Ouest.

Pour William “Ben” Malsbury, cette étape à Bora Bora a été marquée par la rencontre avec tous les G.I. installés sur l’île, un moment qu’il a immortalisé par quelques clichés.

Trois d’entre eux figurent dans son livre de bord qu’il a légué à ses deux fils.

“Lorsqu’il nous a parlé de sa période de guerre, il nous a, bien entendu, raconté beaucoup d’anecdotes, parfois très difficiles, mais trop peu sur cette escale à Bora Bora”, précise l’un de ses deux fils, Glenn Malsbury.

Pour Glenn, ce voyage a un sens réel, c’est une étape dans sa vie :  “C’est une partie de l’histoire de mon père, et c’est ce qui m’a décidé de faire ce pèlerinage.”

Glenn, qui a perdu son frère récemment, est accompagné de son épouse Linda.

Tous deux ne connaissaient cette partie du Pacifique. “C’est une découverte, et nous attendons beaucoup de notre séjour à Bora Bora”.

Le couple voudrait en effet comprendre comment était Bora Bora à l’époque ou le Lloyd a effectué son escale, où se trouvait le port qui accueillait ces bateaux de l’armée américaine, où vivaient les hommes à terre….

 

De fortes attaques

 

Certes, il ne reste plus grand-chose de cette partie de l’histoire de Bora Bora, mais il demeure peut-être des témoignages et des sites qui ont joué un rôle à un moment donné lors de cette partie de l’histoire mondiale.

“Nous avons pris comme excursion,  le Worldwar Tour », une excursion qui amène le visiteur à mieux comprendre le rôle des G.I à Bora Bora et présentera certains sites qu’a connus “Ben” lors de son passage, et que les enfants ont pu découvrir au travers de magazines historiques.

Le Lloyd est arrivé “sain et sauf” en janvier 1946 à New-York avec la presque totalité de ses hommes d’équipage et de marins. Soit aux alentours de 400 personnes.

“Mon père m’avait raconté que le bateau a connu de fortes attaques. La plus impressionnante avait été celle du 7 décembre 1944 : c’était leur premier “landing” (débarquement), trois années jour pour jour après Pearl Harbour. Dans l’attaque ils avaient perdu 38 hommes ce jour-là et le bateau a été la cible de trois avions kamikaze…”

C’est à Moorea que La Dépêche a rencontré Glenn et Linda, ils y étaient pour trois jours.

Vendredi ils ont pris l’avion pour Bora Bora pour un séjour d’une petite semaine juste au moment de commémoration d’une autre Guerre, celle qu’on appelle “La Grande” !

“Mon père est décédé en en 1995”, conclut Glenn. “Il avait 32 ans quand il a connu Bora Bora.”

 

De notre correspondant Jeannot Rey

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete