Habillage fond de site

Pénurie de gasoil, de gaz et de chlore : la difficile équation à Tubuai

lundi 2 octobre 2017

rayon vide

Les étalages des épiceries de Tubuai sont désespérément vides. Certains habitants ont fait des stocks. (© TTT)


Face à l’absence de desserte des Australes par le Tuhaa Pae, la pénurie en hydrocarbures, denrées alimentaires et médicaments se fait ressentir. À Tubuai, les professionnels sont durement touchés. D’autres prennent la situation avec philosophie. Samedi dernier, le navire Mareva nui a quitté Papeete pour desservir les îles de Rimatara, Rurutu, Raivavae, Tubuai et Rapa.

La situation préoccupe de plus en plus, à Tubuai. Si l’inquiétude ne gagne pas la majorité des habitants, du côté des professionnels, la situation ne peut plus durer.

Pour la commune, le transport des enfants ou encore l’hygiène de l’eau destinée à la collectivité sont les deux points noirs du tableau.

À partir d’aujourd’hui et jusqu’à mercredi, le transport des élèves ne pourra plus être assuré.

Depuis samedi dernier, la commune n’est plus en mesure de traiter l’eau à cause du manque de chlore. Des communiqués ont été affichés afin d’informer la population.  La police municipale a sillonné les servitudes afin de s’assurer que les habitants soient bien informés de la situation.

Si le gasoil n’est plus disponible à la station-service, viendra bientôt le tour du gaz. Une partie des habitants ont effectué des réserves, mais pour d’autres, c’est une autre histoire. Certains envisagent déjà d’utiliser du bois pour faire chauffer l’eau et les repas et pour les déplacements, on pense au vélo.

Chez les professionnels des pensions de famille qui possèdent en majorité une installation au gaz, cela n’est pas envisageable.

Pour la cantine centrale, les directives ont été données : l’eau devra être portée à ébullition avant d’être servie durant les repas.

 

Cela concerne 380 élèves pour l’école élémentaire de Mataura ainsi que la petite école de la commune de Mahu.

Une procédure de plus pour l’équipe de la cuisine centrale de Mataura qui espère une amélioration très prochaine de la situation surtout pour les enfants.

“Le maximum est mis en place afin d’assurer l’hygiène des enfants”, assure Verani Opuu, responsable gestionnaire de la cuisine centrale de Tubuai. Cent litres d’eau sont nécessaires à chaque repas, c’est-à-dire 300 litres par semaine.

Dans les points de vente, les bouteilles d’eau ne sont plus disponibles.

 

De notre correspondant T.T.T.

 

TAHIATA tubuai pénurie pénurie australes

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete