Petit guide des aides étudiantes

lundi 17 août 2015

Après les élèves du primaire et du secondaire, les étudiants s’apprêtent, eux aussi, à faire leur rentrée. Celle-ci rime souvent avec difficultés financières.  Voici les différentes aides disponibles pour les jeunes étudiants.

Cartables, trousses, stylos… la rentrée scolaire ne se résume pas qu’à cela. Pour beaucoup d’étudiants, l’approche de la rentrée est un véritable cauchemar.
Entre payer les frais de scolarité, trouver un logement, se nourrir ou se déplacer, le retour sur les bancs de l’école n’est pas toujours facile.
Néanmoins, il existe des aides étudiantes permettant d’aborder la nouvelle année scolaire avec sérénité. Quelles sont-elles, à quoi servent-elles et qui peut en bénéficier ?

> Loger à l’université : attribution de logements par l’UPF
Le service des œuvres universitaires aide les étudiants à trouver un logement en cité universitaire ou au centre d’hébergement des étudiants. Il les informe sur les différentes bourses d’études et leur facilite l’obtention d’une aide financière ou psychologique.
Le centre d’hébergement des étudiants possède 114 studios et est géré par une société d’économie mixte.
Le campus de l’université a une capacité d’accueil de 72 étudiants. Ce sont des chambres individuelles équipées d’une salle de bain, d’un espace de travail et d’un lit. Les étudiants boursiers en provenance des îles sont prioritaires pour l’attribution des chambres.
Pour une demande d’hébergement, un dossier de candidature doit être déposé auprès de la Commission d’attribution, qui est composée d’étudiants élus. Les chambres sont attribuées de septembre à juin, mais peuvent également être accessibles pendant les vacances scolaires ; il  suffit d’en faire la demande au mois d’avril auprès de la Commission d’attribution.
Pour plus de renseignements, contacter le service des œuvres universitaires au 40.80.38.65.
S’il existe des aides au logement, le problème des transports persiste.
“Le bus qui récupère les étudiants de la côte ouest ne monte pas jusqu’à l’université”, regrette le représentant des étudiants. “Il les dépose soit au rond-point du lycée hôtelier, soit à Papeete”.
Ainsi, les étudiants payent deux trajets pour se rendre à l’université.
Une situation que dénonce la Commission des étudiants élus, qui souhaite faire changer les choses au plus vite.

> La bourse de l’État
Elle est ouverte à tous les étudiants souhaitant poursuivre leurs études dans les établissements d’enseignement supérieur après l’obtention du baccalauréat, ou d’un concours d’un niveau équivalent.
Ils doivent être inscrits en formation initiale pour percevoir cette aide financière et avoir moins de 28 ans.
La bourse est attribuée sur critères sociaux. Un arrêté définit chaque année les conditions de ressources qui permettent aux étudiants d’avoir cette aide.
Sont pris en compte les revenus du foyer, le nombre d’enfants à charge de la famille de l’étudiant et l’éloignement entre le domicile et le lieu d’études.
Le montant de la bourse est ensuite attribué en fonction des échelons, allant de 0 à 7 (voir tableau).
Le versement de la bourse de l’État peut-être interrompue si l’étudiant n’est pas assidu aux cours et aux examens. Chaque mois, les établissements d’enseignement supérieur communiquent la liste des étudiants boursiers au vice-rectorat. En cas d’absence injustifiée, la bourse n’est pas payée.

> La bourse du Pays
Au même titre que la bourse d’État, la demande d’une allocation financière du Pays doit se faire dans le cadre de la poursuite d’études supérieures ou professionnelles en Polynésie et hors Polynésie.
Il est possible de demander une bourse ou un prêt d’étude bonifié. L’attribution de ces aides est calculée en fonction des ressources de la famille de l’étudiant.
D’abord, la bourse majorée est accordée sans distinction sociale et au mérite. Elle est attribuée aux filières considérées comme prioritaires, choisies en fonction des besoins du gouvernement chaque année.
La bourse non majorée est, elle, attribuée sur critères de ressources. La bourse du Territoire ne peut pas être cumulée avec d’autres aides étudiantes.

> Prêt d’étude bonifié  
En cas de refus d’attribution d’une bourse, l’étudiant peut demander à obtenir un  prêt d’étude bonifié (PEB) simple ou double.
Ce prêt, qui se fait auprès de la banque Socredo uniquement (seule banque à avoir signé une convention avec le Territoire), permet à l’étudiant de recevoir une allocation mensuelle identique à une bourse non majo-rée.
L’étudiant sera tenu de rembourser l’emprunt bancaire dès son entrée dans la vie active. Le remboursement devra se faire sur une période de dix ans maximum. Une partie du montant du prêt d’étude bonifié double est prise en charge par le Pays.

N.Y.

Demande de bourses : procédures

 Pour la bourse du territoire :
La saisie du dossier doit se faire sur Internet. Le dossier et les pièces justificatives doivent être envoyés à la direction générale de l’éducation et de l’enseignement (DGEE), au bureau des bourses et allocations d’études.
Les inscriptions pour l’année 2015-2016 sont closes, mais il est toujours possible de se renseigner. Contacter la DGEE au 40.45.05.77.

Pour la bourse d’État :
Le dossier social étudiant (DSE) doit être rempli sur Internet sur le site : https://dse.orion.education.fr. Les inscriptions au DES étaient ouvertes du 15 janvier au 31 mai 2015 pour l’année universitaire 2015-2016. Une période complémentaire a été rouverte ; la date de fermeture définitive du dépôt des DES n’est pas encore précisée. Les retardataires peuvent toujours procéder à l’inscription. Contacter le vice-rectorat au 40.47.84.00

 

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete