Habillage fond de site

PGEM de Moorea : Les pêcheurs ont fait entendre leur voix

lundi 27 février 2017

pêcheur moorea

La réunion de restitution des données des pêcheurs s’est déroulée au centre Puna reo, siège social de l’association. (© Jeannot Rey)


Après la tenue des cinq ateliers sur la pêche, du 17 au 23 janvier, place à la restitution des données. La rencontre avec les pêcheurs et les responsables du programme de révision du PGEM a eu lieu mercredi dernier, au Puna reo de Pihaena. Il a été question de ce qui fonctionne, de propositions de changements et d’amélioration de l’ancienne réglementation.

Lors de la révision du plan de gestion de l’espace maritime (PGEM) de Moorea, les sujets sensibles qui affectent les pêcheurs n’ont pas été mis de côté, bien au contraire.

Depuis le début du processus de révision, ces sujets reviennent dans les discussions autour d’une table.  Une occasion donc de discuter et de proposer des alternatives.

Mercredi, les ateliers ont  été définis de la façon suivante : gestion durable et équitable de la pêche, aménagement durable du littoral et du lagon, préservation et partage du lagon et prise en compte des savoirs culturels.

Chacune des communes associées a fait un point sur l’existant, et a apporté des propositions sur ce qu’il faut changer en matière de pêche, d’aménagement, etc. 

Des constats avec propositions synthétisés dans un long document de l’équipe responsable de la tenue de cette révision, présentés au public par Heimanu Villierme, en charge de la révision du PGEM pour la commune.

En bref, sur l’attachement aux traditions,  les pêcheurs ont demandé de prendre en compte l’amélioration de la connaissance en recensant les savoirs, les pratiques, les sites et toponymes. Ils demandent aussi à garantir la transmission en identifiant les porteurs de savoir, veulent protéger et préserver les sites, les savoirs et les patrimoines (culturels et naturels liés) pour mieux les valoriser, permettre des pratiques ancestrales respectueuses des milieux et adaptées au monde actuel et renforcer la participation des pêcheurs dans les décisions.

De ces réunions, des messages clés issus des échanges avec les pêcheurs ont été inscrits dans les doléances.

 

Faciliter l’accès à la mer

 

Par exemple, les pêcheurs demandent de revoir les règles du Pays au sujet des filets, voire d’insérer de nouvelles règles sur la taille des prises, les quantités, la limitation de la pêche de nuit, la  professionnalisation de la pêche (au filet). Les pêcheurs veulent pouvoir pratiquer la pêche en toute sécurité.

Des problèmes ont été soulevés, tels que la présence de requins (effet de l’activité de feeding). Des  problèmes dus au non-respect de leur activité par les autres activités nautiques, notamment par le trafic maritime qu’elles engendrent.

Les pêcheurs demandent d’avoir un système de contrôle et de surveillance équitable, plus de communication avec les autorités de surveillance, et souhaitent que des sanctions soient apportées également aux autres activités, équitablement.

Enfin, ils souhaitent mieux contrôler les activités à terre causant des pollutions terrigènes parfois importantes et  faciliter l’accès à la mer pour les pêcheurs et pour la population en général.

Sur  les aménagements et ressources, l’activité de la pêche propose de restaurer les zones d’importance écologique, telles que des zones de refuge et de repos des poissons en bord de mer, de restaurer les petits chenaux au récif pour le passage des poissons.

Elle demande de maintenir certaines zones protégées : motu Ahi, Nuarei, Aroa, Pihaena… tout en permettant une petite pêche de subsistance à l’intérieur, tels que la pêche aux ouma et la pêche à la ligne.

Après cette présentation préliminaire issue des ateliers avec les pêcheurs de Moorea, il sera question durant les mois de mars à mai de synthétiser toutes les propositions d’amélioration de gestion du lagon (pêcheurs, activités, etc..) avec études des différents scénarios possibles.

Suivront les négociations entre tous les acteurs locaux concernés par cette gestion du lagon, avec la commune et le Pays. La finalisation du projet devrait intervenir en juin-juillet.

 

De notre correspondant Jeannot Rey

 

PGEM Moorea

Parmi les nombreuses propositions des pêcheurs, quelques rahui avec possibilité d’ouverture et de fermeture des zones concernées.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete