Habillage fond de site

Pirae – Un budget à la hauteur des investissements à venir

mardi 2 avril 2019

Moea Simon, cheffe du service cadre de vie, travaille avec son équipe sur une campagne de communication et d’information concernant l’adressage. (© John Hiongue/LDT)

Moea Simon, cheffe du service cadre de vie, travaille avec son équipe sur une campagne de communication et d’information concernant l’adressage. (© John Hiongue/LDT)

Après un faux départ pour des raisons de date de convocation des élus, le conseil municipal de la ville de Pirae s’est finalement tenu jeudi dernier, sous la présidence du deuxième adjoint au maire, Abel Temarii, le maire Édouard Fritch étant absent du territoire.

Neuf projets de délibération étaient inscrits à l’ordre du jour essentiellement à caractère budgétaire, dont le vote du budget principal mais aussi les budgets annexes de l’eau et des déchets.

Dans la foulée les élus ont donné leur feu vert pour une série de modifications d’autorisations de programme sur trois ans.

Un point sur l’adressage a été fait et la commune a prévu de lancer une grande campagne de communication et d’information, dans les semaines à venir, avec des brochures, des affiches, des atlas et surtout la réalisation de courts métrages destinés à la télévision aux heures de grande écoute.

La ville de Pirae a, en section investissements, un total de recettes nettes de 634 134 824 F. Le total en dépenses est de 503 100 413 F. En section de fonctionnement, les recettes nettes affichent 1 620 578 976 F, alors que les dépenses nettes affichent 1 510 436 331 F.

Les comptes sont pratiquement à l’équilibre. Dans le budget annexe, il existe un résultat négatif de – 53 094 335 F.

 

“Un milliard d’investissements”

 

“Il faut le corriger dans les recettes à venir. Il s’agit des comptes de gestion. On a fait beaucoup d’investissements, notamment dans l’eau. Les comptes sont plutôt bons, globalement, et on a le même résultat qu’en 2017, avec tout de même près d’un milliard d’investissements. Les charges du personnel ne se dégradent pas et notre capacité d’autofinancement dépend essentiellement de notre capacité à clôturer un budget, à bien gérer nos dépenses et de ne plus recouvrir à des emprunts. Ne pas dépenser plus de ce qu’on gagne. Cette capacité d’autofinancement s’améliore d’année après année, et pourtant, on a fait des investissements”, explique le huitième adjoint au maire, Yvonnick Raffin, en charge de la présentation du budget.

Une fois le budget voté, les élus se sont penchés sur les investissements à venir.

“La nouveauté par rapport à 2018, c’est que nous souhaitons présenter des autorisations de programme sur trois années d’exercice. Ainsi, on a une visibilité jusqu’en 2021”, conclut Yvonnick Raffin.

 

De notre correspondant JH

 

impayés pirae

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, qui sera élue Miss Tahiti 2019 :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete